Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

02/02/15 à 12:34 - Mise à jour à 12:37

Les exploits qui font d'Apple une formidable machine à faire du cash

Apple n'en finit pas d'épater tout le monde. Tim Cook, son patron que personne ne voyait ou ne croyait digne de succéder à Steve Jobs, aura finalement fait taire toutes les mauvaises langues.

Les exploits qui font d'Apple une formidable machine à faire du cash

/ © istock

La meilleure manière qu'il a trouvée pour le faire, c'est d'annoncer le profit trimestriel le plus élevé de l'histoire des sociétés cotées ! Apple a enregistré un profit de 18 milliards de dollars sur les trois derniers mois de 2014: c'est le profit trimestriel le plus important de l'histoire du capitalisme ! Même la Bourse américaine qui est plutôt blasée a salué cet exploit en permettant à Apple d'augmenter sa valeur en Bourse de 50 milliards de dollars en une séance !

Et tout cela parce que, plus que jamais, Apple se révèle être une machine à faire du cash comme aucune autre entreprise ne l'a jamais fait avant elle ! Il faut dire qu'Apple n'a jamais autant vendu d'iPhone qu'en 2014. 74 millions d'exemplaires pour être précis. Et comme ces petits appareils se vendent autour de 600 euros, on comprend le bonheur des dirigeants d'Apple.

Partager

Les exploits qui font d'Apple une formidable machine à faire du cash

À vrai dire, Apple est une entreprise pas comme les autres. Alors que les autres firmes ralentissent, deviennent moins agiles, lorsqu'elles deviennent plus grandes, c'est tout le contraire qui se produit pour Apple. C'est en soi un autre exploit en terme de management.

Et puis un autre exploit de cette firme, c'est de réussir à convaincre les clients d'hier de rester client aujourd'hui et surtout de devenir les clients de demain. Tout cela parce que cette firme gère bien les ficelles marketing et fait tout, absolument tout, pour s'appuyer sur un immense marché du renouvellement.

Là encore, c'est un exploit, car si les versions successives de l'iPhone sont de plus en plus performantes, elles ne représentent pas non plus une rupture technologique fondamentale qui justifie de changer d'appareil. Pourtant, avec des produits hors de prix pour le commun des mortels, Apple a réussi malgré tout à vendre - en 3 mois - ses joujoux technologiques à 1% de la population mondiale. 1% d'une population persuadée, à tort ou à raison, d'avoir un marqueur social en arborant une pomme sur la coque de son smartphone. C'est sur cette forme d'ego moderne que les actionnaires d'Apple ont joué avec grand profit jusqu'à présent.

Demain, je vous expliquerai comment Apple use de certaines ficelles marketing pour augmenter ses revenus. De la sorte, au moins, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.

En savoir plus sur:

Nos partenaires