Les Etats-Unis s'opposent au rachat d'Aixtron US par le groupe chinois Grand Chip

03/12/16 à 02:00 - Mise à jour à 02:03

Source: Belga

(Belga) Les Etats-Unis ont bloqué vendredi le rachat du groupe industriel Aixtron, basé en Allemagne, par le groupe chinois Grand Chip Investment, invoquant "des risques pour la sécurité nationale", selon un communiqué du Trésor.

Par un décret, le président Barack Obama a interdit l'acquisition de la filiale américaine d'Aixtron, fabricant de composants destinés au marché des semi-conducteurs, qui peuvent avoir des applications militaires. Cela revient dans les faits à bloquer pour l'instant l'acquisition du groupe allemand par le Chinois. Fin octobre le gouvernement allemand, qui avait initialement donné son feu vert à ce rachat d'un montant de 670 millions d'euros, avait suspendu sa décision après avoir reçu des informations du gouvernement américain selon lesquelles une telle opération reviendrait à transférer des technologies sensibles. La mesure ordonnée vendredi par l'administration Obama somme "les acheteurs et Aixtron de prendre toutes les mesures nécessaires pour abandonner le rachat proposé de la filiale américaine d'Aixtron dans les 30 jours". En Allemagne, Aixtron compte environ 750 employés et génère presque 200 millions d'euros de chiffre d'affaires. Aux Etats-Unis, le groupe est représenté par une filiale d'une centaine de personnes, en Californie. La Maison Blanche a l'autorité de s'opposer à un rachat par une entreprise étrangère quand il y a "une preuve crédible que la prise de contrôle par un intérêt étranger (...) menace d'altérer la sécurité nationale", indique le Trésor. L'inquiétude semble porter sur un procédé de dépôt organo-métallique chimique en phase gazeuse (MOCVD), utilisé dans la composition des semi-conducteurs qui entrent dans la fabrication des lasers et des cellules solaires notamment. (Belga)

Nos partenaires