Les entreprises américaines "optimistes" pour la croissance en 2017

19/01/17 à 10:31 - Mise à jour à 10:31

Source: Afp

Les entreprises aux Etats-Unis se disent "optimistes" pour la croissance en 2017, première année de la présidence Trump, malgré des pénuries "généralisées" de main d'oeuvre qualifiée, indique le Livre beige de la Réserve fédérale (Fed) publié mercredi.

Les entreprises américaines "optimistes" pour la croissance en 2017

Image d'illustration. © Reuters

"Les entreprises, toutes régions et secteurs confondus, semblent optimistes pour la croissance en 2017", indique ce document qui couvre une période de six semaines jusqu'au 9 janvier.

Pendant ce mois et demi, l'activité économique aux Etats-Unis a par ailleurs continué de "progresser à un rythme modeste", certaines régions évoquant même un "tournant" par rapport au reste de l'année 2016, précise ce Livre beige publié deux jours avant l'entrée en fonctions du nouveau président américain.

M. Trump, élu sur la promesse de ramener des emplois manufacturiers aux Etats-Unis, a promis une coupe drastique dans l'impôt sur les sociétés et s'est engagé à défaire les régulations qui entravent, selon lui, l'activité économique.

Selon la Fed, le degré d'optimisme varie toutefois grandement selon les 12 régions couvertes par son rapport.

Dans l'Etat de New York, les entreprises manufacturières se disaient certes "de plus en plus optimistes sur les conditions d'activités" tandis que beaucoup d'entre elles dans la région de Cleveland (nord) se sont senties "dynamisées" par la confiance post-élection présidentielle.

La région de Boston se montrait plus modérée, mentionnant "certaines incertitudes" entourant l'impact des politiques de la future administration Trump.

Le secteur manufacturier de la région de St Louis (centre) exprimait, lui, ses inquiétudes sur le dollar fort mais également sur de "potentielles restrictions commerciales" qui font partie du programme de M. Trump.

Plus globalement, l'ensemble des régions ont décrit la "difficulté généralisée" pour trouver des travailleurs qualifiés dans un marché du travail américain très proche du plein emploi (4,7% de taux de chômage en décembre).

Certaines régions ont également fait part des mêmes difficultés pour les salariés moins qualifiés, selon le Livre beige qui a changé sa présentation pour la première fois depuis sa création en 1983.

Face à cette pénurie de main d'oeuvre, "les pressions sur les salaires ont augmenté" dans la plupart des régions, note le Livre beige, se traduisant par une "intensification" de la hausse des prix.

La Fed s'est récemment inquiétée d'une remontée trop rapide des salaires qui pourrait alimenter une poussée incontrôlée de l'inflation et la contraindre à relever ses taux plus rapidement que prévu.

En savoir plus sur:

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires