Les enchères montent à 14 milliards pour Starwood (Sheraton)

29/03/16 à 12:33 - Mise à jour à 12:32

Source: Afp

Le groupe chinois Anbang a amélioré son offre sur le groupe hôtelier américain Starwood (Westin, Sheraton, le Méridien...) pour tenter de contrer celle faite par Marriott, a annoncé Starwood lundi.

Les enchères montent à 14 milliards pour Starwood (Sheraton)

© Reuters

Cette dernière offre d'Anbang s'élève au total à 14 milliards de dollars mais n'a pas encore été acceptée par le conseil d'administration de Starwood, qui est en train de l'examiner, a-t-on précisé de même source.

L'américain Marriott avait fait le 21 mars une offre s'élevant pour sa part à 13,6 milliards de dollars sur Starwood, améliorant une précédente proposition qui avait été elle-même contrée par Anbang.

La dernière offre d'Anbang est de 82,75 dollars par action en cash alors que l'offre de Marriott est constituée d'un mélange de numéraire et d'échange de titres.

Starwood a toutefois indiqué que son conseil d'administration continuait de recommander l'offre de Marriott mais que l'assemblée des actionnaires, convoquée pour lundi afin d'examiner l'offre de ce dernier groupe, serait reportée au 8 avril.

Le groupe hôtelier américain a précisé qu'il avait reçu samedi une première contre-proposition d'Anbang évalué à 81 dollars par action et que, suite à des discussions au cours du week-end, le groupe chinois avait encore une fois améliorée celle-ci pour la porter à 82,75 dollars.

C'est cette dernière offre que son conseil d'administration est en train d'étudier afin de déterminer s'il s'agit d'une "offre supérieure" de nature à lui faire renoncer aux avances de Marriott.

Ce dernier groupe a pour sa part affirmé dans un communiqué lundi qu'il restait "engagé" à compléter le rachat de Starwood et que ce dernier l'avait informé samedi des dernières approches d'Anbang. Il n'a toutefois pas évoqué de relèvement possible de sa propre offre dans l'immédiat.

Anbang, fondé en 2004 par Wu Xiaohui, qui est marié à la petite-fille de l'ancien dirigeant du parti communiste Deng Xiaoping, investit dans l'immobilier nord-américain au moment où les doutes s'accumulent sur la croissance chinoise.

L'assureur chinois a déjà obtenu l'approbation des autorités américaines pour son rachat en 2015 du palace Art Déco Waldorf Astoria, à New York, pour 1,9 milliard de dollars.

Après l'annonce de ce rachat, le président américain Barack Obama avait changé ses habitudes pour l'Assemblée générale de l'ONU à l'automne: son porte-parole avait annoncé qu'il ne descendrait plus dans ce palace mythique.

Anbang est aussi en train de finaliser le rachat de la chaîne américaine d'hôtels de luxe Strategic Hotels and Resorts pour 6,5 milliards de dollars au fonds Blackstone.

La presse chinoise avait affirmé la semaine dernière que le régulateur chinois du secteur de l'assurance s'était opposé au projet de rachat de Starwood et de Strategic Hotels en vertu de règles qui interdiraient aux assureurs nationaux d'investir plus de 15% de leurs avoirs à l'étranger.

L'empire Anbang, qui gère pour 253 milliards de dollars d'actifs, avec des participations dans les plus grandes institutions financières chinoises, ne se limite pas aux Etats-Unis.

En savoir plus sur:

Nos partenaires