Les employeurs les plus optimistes sont en Flandre

06/09/10 à 12:10 - Mise à jour à 12:10

Source: Trends-Tendances

Les demandeurs d'emploi ont des jours légèrement plus beaux devant eux, si l'on en croit le dernier Baromètre Manpower. Sur les 750 employeurs belges interrogés fin juillet, 8 % prévoient en effet de créer de nouveaux emplois d'ici la fin de l'année. Surtout en Flandre.

Les employeurs les plus optimistes sont en Flandre

© Thinkstock

Sur les 750 employeurs belges interrogés fin juillet par Manpower, 8 % prévoient de créer de nouveaux emplois d'ici la fin de l'année, tandis que seulement 2 % anticipent des réductions de personnel, ce qui laisse environ 88 % qui maintiendront leurs effectifs au même niveau.

Après correction des variations saisonnières, la prévision nette d'emploi, c'est-à-dire la différence entre les employeurs prévoyant des embauches et ceux prévoyant des licenciements, atteint la valeur prudemment optimiste à + 6 %, précise le spécialiste des ressources humaines dans un communiqué. C'est une hausse de 2 points par rapport au trimestre précédent et une amélioration de 4 points par rapport au quatrième trimestre de 2009.

Les employeurs plus optimistes en Flandre

"Les résultats de notre Baromètre indiquent que les prévisions sur le marché de l'emploi sont à nouveau orientées à la hausse, souligne Philippe Lacroix, managing director de Manpower Belgium. Les employeurs reprennent confiance et prévoient de renforcer progressivement leurs effectifs. Cependant, le contexte économique encore incertain les empêche de s'engager dans la durée. Dans cette phase de la reprise, les employeurs privilégient les solutions RH leur offrant de la flexibilité, pour adapter la taille de leurs effectifs en fonction de l'évolution de la demande pour leurs produits et services."

Les intentions de recrutement pour le prochain trimestre sont contrastées au niveau régional. En Flandre, un employeur sur 10 anticipe de nouveaux engagements, ce qui porte la prévision nette d'emploi à + 7 %. Les employeurs wallons se montrent également prudemment positifs (+ 4 %). En revanche, les perspectives d'emploi sont légèrement négatives à Bruxelles, en recul de 5 points en comparaison trimestrielle.

Intentions de recrutement positives dans sept des dix secteurs sondés

Les employeurs de sept des dix secteurs d'activité sondés prévoient de créer de nouveaux emplois d'ici la fin du mois de décembre 2010. C'est une bonne nouvelle, même si les employeurs rapportent des intentions de recrutement encore prudentes dans la plupart des secteurs.

On observe les prévisions nettes d'emploi les plus optimistes dans les secteurs de l'électricité/gaz/eau (+ 13 %), la construction et les services publics/éducation/santé/services collectifs (tous deux à + 9 %) et les activités financières/assurance/immobilier/services aux entreprises (+ 7 %). A l'inverse, les employeurs prévoient une activité de recrutement légèrement négatives dans les secteurs de l'agriculture et de la pêche et du commerce de gros et de détail (tous deux à - 2 %).

L'analyse des comparaisons trimestrielles reflète bien le sentiment d'incertitude qui persiste sur le marché de l'emploi, avec cinq secteurs en progression et quatre secteurs en recul. Cependant, les perspectives d'emploi s'améliorent dans six secteurs par rapport au quatrième trimestre de 2009.

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires