Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

22/06/17 à 13:42 - Mise à jour à 13:52

"Les distributeurs classiques d'électroménagers vont faire la grimace avec Coolblue"

Les distributeurs classiques d'électroménagers comme Media Market, Vanden Borre ou encore Krefël se retrouvent depuis quelques jours avec un nouveau concurrent dans la partie francophone du pays : Coolblue. Ce site d'e-commerce déjà présent aux Pays-Bas et en Flandre veut en effet s'attaquer à la Wallonie.

"Les distributeurs classiques d'électroménagers vont faire la grimace avec Coolblue"

© PG

Le monde de la distribution a toujours été un monde impitoyable, mais la concurrence s'est aggravée avec l'arrivée du numérique. Si le consommateur s'y retrouve, notamment via la guerre des prix, c'est en effet nettement moins le cas pour les distributeurs dont les marges fondent comme neige au soleil.

Les semaines à venir, c'est clair, ce sera plutôt la grimace qui prévaudra du côté de distributeurs classiques comme Media Markt, Vanden Borre ou encore Krëfel. Ces derniers doivent non seulement déjà se battre entre eux, mais ils doivent aussi se battre avec des géants mondiaux comme Amazon qui cassent les prix pour leur rafler des parts de marché.

En plus de cela, ils doivent aussi affronter des "pure players" autrement dit des concurrents présents uniquement sur le Net, et dont les entrepôts sont proches de la Belgique, ce qui leur permet une livraison dans des délais de 24 heures.

C'est le cas du site néerlandais d'e-commerce Coolblue. Les francophones connaissent très peu ce site car il n'existait qu'en néerlandais et s'adressait uniquement à la partie nord du pays. Mais depuis quelques jours, Coolblue a décidé d'attaquer le marché belge francophone et sa plateforme numérique a enfin été traduite en français.

Effectivement, cela a pris un peu de temps, car il y a presque 100.00 produits à traduire. La version flamande jouant beaucoup sur l'humour, il a fallu plus de temps que prévu.

Les francophones intéressés par les produits électroniques au sens large, comme l'informatique, les télécoms, les CD-DVD et l'électroménager ont désormais un nouveau fournisseur potentiel.

Partager

Les distributeurs classiques d'électroménagers vont faire la grimace avec l'arrivée de Coolblue.

Évidemment, Pieter Zwart, le patron de Coolblue, plaide pour sa chapelle lorsqu'il estime que le marché de l'électronique grand public est fortement poussé vers la vente en ligne. Selon lui, Il n'y a guère d'articles qui ne soient pas adaptés à ce canal.

"D'ici deux ans, dit-il 60% des machines à laver se vendront sur internet", déclare-t-il. Pourquoi ? Mais parce qu'"aller dans un magasin n'apporte pas grand-chose, vous n'allez pas essayer la machine. Et vous ne la ramènerez pas vous-même chez vous, elle vous sera livrée", ajoute-t-il.

Et en effet, à défaut de proposer des produits moins chers - ce n'est d'ailleurs pas le créneau de Coolblue - la société néerlandaise joue en revanche sur la rapidité de la livraison. Si vous avez cassé votre GSM ou votre iPad, par exemple, vous le recevrez chez vous ou à votre bureau, le lendemain si votre commande a été passée la veille au soir.

Depuis lors, la concurrence de Coolblue a été forcée de suivre le même rythme, ce qui est à nouveau excellent tous les consommateurs, mais pas toujours bénéfice pour le bilan des concurrents de Coolblue. Comme je vous le disais en début de chronique, le business de la distribution, c'est un véritable chemin de croix pour ceux qui en vivent ou tentent d'en vivre.

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires