Les coursiers de Deliveroo intensifient leurs actions

24/01/18 à 10:16 - Mise à jour à 10:18

Source: Belga

(Belga) La direction de Deliveroo maintenant son ultimatum qui vise à ce que tous les travailleurs passent sous le statut d'indépendant avant le 1er février, les coursiers de la société britannique spécialisée dans la livraison à domicile, à vélo, de plats de restaurants, ont décidé d'intensifier leur mouvement, annonce mercredi la CNE.

Des actions sont ainsi annoncées ce mercredi, vendredi et samedi. Ce jeudi, une délégation des coursiers ira demander au cabinet du ministre Peeters pourquoi l'enquête promise par celui-ci n'a pas encore abouti et lundi, une rencontre est prévue avec le ministre bruxellois de l'Economie Didier Gosuin. "Le patron de Deliveroo a dit l'essentiel: pour lui, être coursier n'est qu'un job d'appoint. Donc un job pour gagner quelques billets, mais pas un travail qui permet de (sur)vivre. Les coursiers qui travaillent à plein temps (et plus) pour Deliveroo depuis des mois et des années, qui ont permis à la société de se lancer, de fonctionner et de se faire connaître sont choqués", dénonce la CNE. "Ce qui est à l'oeuvre, c'est un véritable licenciement collectif des plus anciens, des plus assidus, des coursiers les plus méritants. Mais il n'y aura pas pour eux de plan social ni même d'indemnité", ajoute le syndicat au nom du collectif des coursiers. Ces derniers sont engagés depuis plusieurs mois dans un bras de fer avec la direction afin de pouvoir continuer à avoir le choix d'être représenté par la Smart, une coopérative qui leur permet de bénéficier pour leurs heures effectuées d'une protection sociale et d'une assurance en cas d'accident, ou de travailler sous statut d'indépendant. La direction, elle, exige que tous ses coursiers passent sous statut d'indépendant avant la fin du mois de janvier. (Belga)

Nos partenaires