Les constructeurs automobiles trouvent les normes d'émissions européennes trop strictes

08/11/17 à 15:18 - Mise à jour à 15:17

Source: Belga

L'association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA) estime que les nouvelles règles d'émissions de CO2 proposées mercredi par la Commission européenne sont trop strictes.

Jusqu'à présent, une réglementation adoptée en 2014 imposait aux constructeurs automobiles commercialisant des voitures dans l'Union d'atteindre dans leurs gammes un niveau de 95 grammes de CO2 émis par kilomètre d'ici début 2021 (contre 130 grammes en 2015).

La Commission veut désormais encore réduire ces émissions de 30% à l'horizon 2030, avec un objectif intermédiaire de réduction de 15% pour 2025.

L'ACEA juge que la réduction demandée pour 2025 ne sera pas atteignable, vu le court délai disponible pour procéder à des adaptations techniques. Quant à l'objectif fixé pour 2030, elle le qualifie de "démesurément exigeant", prônant plutôt une réduction de 20% d'ici là.

"La proposition présentée confronte l'industrie automobile à des défis extrêmes. Que ces objectifs d'émissions puissent être respectés dépend aujourd'hui de la vitesse à laquelle les consommateurs s'orienteront au cours des prochaines années vers des moteurs alternatifs et de celle à laquelle l'infrastructure permettant ces alternatives sera construite", d'après l'ACEA.

Nos partenaires