Les congés pour assistance médicale explosent, l'Onem enquête

30/05/13 à 07:39 - Mise à jour à 07:39

Source: Trends-Tendances

1.260 Belges ont demandé un congé pour assistance médicale durant les trois premiers mois de l'année, soit près de 30% de plus que durant la même période l'an passé.

Les congés pour assistance médicale explosent, l'Onem enquête

© Thinkstock

Cette hausse est telle qu'elle fait l'objet d'un examen par les inspecteurs de l'Office national de l'emploi (Onem) pour voir s'il n'y a pas des abus, rapportent ce jeudi les quotidiens Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen.

Un congé pour assistance médicale permet à une personne d'arrêter de travailler le temps d'apporter des soins à un enfant malade ou un membre de la famille qui en a besoin. L'an dernier, 11.000 Belges (+11%) avaient demandé ce type de congé, alors que sur les premiers mois de cette année on constate déjà une hausse de l'ordre de 30%.

Des chiffres qui ont attiré l'attention des inspecteurs de l'Onem. "Nous savons que les conditions pour un crédit-temps sans motif sont devenues plus strictes", explique Hugo Boonaerts, à la tête du service statistiques auprès de l'Onem. "Il est dès lors possible que des personnes qui auraient auparavant choisi un crédit-temps se tournent aujourd'hui vers un congé spécifique pour assistance médicale. Un déplacement est donc possible. Mais il est tellement important qu'il faudra très certainement une enquête approfondie."

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos