Les bus De Lijn souffrent également de la densité croissante du trafic

26/04/18 à 08:40 - Mise à jour à 08:41

Source: Belga

(Belga) Moins d'un bus sur deux (46%) de la compagnie De Lijn était à l'heure l'an dernier, contre 55% en 2016. La satisfaction des clients s'en ressent puisque le nombre de voyageurs attribuant un 7 sur 10 ou plus à la société publique flamande est tombé à 64%, contre 71% en 2016, rapporte jeudi De Standaard.

"La ponctualité de nos véhicules constitue un problème qui ne fait que s'aggraver", a expliqué Roger Kesteloot, directeur général chez De Lijn. "Tout comme les automobilistes, nous souffrons de la densité croissante du trafic. Il est important que le gouvernement flamand et les pouvoirs locaux investissent dans une meilleure fluidité pour les bus et trams." M. Kesteloot estime que les 18 millions d'euros que la Flandre consacre chaque année afin d'améliorer cette fluidité, suffisent à peine. Il s'agit notamment de jouer sur la fréquence des feux de signalisation et d'aménager des bandes de circulation distinctes pour les bus ou les trams. (Belga)

Nos partenaires