Alain Mouton
Alain Mouton
Alain Mouton est journaliste chez Trends
Opinion

03/11/17 à 17:01 - Mise à jour à 17:00

'Les Belges peu qualifiés n'ont simplement pas accès au marché du travail'

Les Pays-Bas sont un exemple à suivre: commencer à un salaire inférieur proche du salaire minimum légal. C'est l'opinion du journaliste du Trends néerlandophone Alain Mouton.

'Les Belges peu qualifiés n'ont simplement pas accès au marché du travail'

© Belga

Les chiffres de l'Office national de sécurité sociale (Onss) ne laissent aucun doute. Depuis l'entrée en fonction du gouvernement Michel, de nombreux emplois ont été créés : 112.000 entre le troisième trimestre de 2014 et le premier trimestre de cette année.

Le Premier ministre Michel présente volontiers ces créations d'emplois comme découlant des mesures comme le tax shift. Mais l'optimisme est exagéré.

L'économiste Gert Peersman (UGent) souligne que le taux d'emploi belge a augmenté de 0,8% en trois ans. Ce qui correspond à la 23e place de l'ensemble des pays de l'UE.

On peut faire beaucoup mieux

Le fait est que le marché de l'emploi belge peut faire beaucoup mieux, surtout au niveau de ses 'couches inférieures'. En Belgique, seuls 3,4% des travailleurs gagnent un faible salaire (? du salaire médian). Aux Pays-Bas, ils sont 14,5%.

Cela signifie que les Belges peu qualifiés n'ont simplement pas accès au marché du travail, malgré les diminutions de charges du tax shift bénéficiant aux salaires les plus faibles.

Le problème est la rigidité de la fixation des salaires, qui ne permet pas que les salaires bruts diminuent pour les jeunes peu qualifiés.

Partager

Les Belges peu qualifiés n'ont simplement pas accès au marché du travail

Avec les généreux salaires minimum, la concertation sociale solidement institutionnalisée maintient les 'outsiders' (les jeunes chômeurs peu qualifiés) hors du marché du travail. Dans les secteurs faiblement rémunérés, ces salaires se situent 20 à 30% plus hauts que le revenu mensuel garanti. Une plus grande flexibilité salariale dans les couches inférieures du marché du travail pourrait contribuer à une solution.

Pays-Bas

Les Pays-Bas sont un exemple à suivre : commencer avec un salaire inférieur qui s'approche des salaires minimum légaux, voilà qui conduit à de meilleurs résultats au niveau de l'emploi.

Cela ne crée pas un groupe de travailleurs pauvres. A condition de combiner à cela une formation et un accompagnement adéquats, les salaires de ces jeunes vont rapidement augmenter par la suite.

Nos partenaires