Les Belges ont envoyé un milliard de SMS en moins l'an dernier

17/07/15 à 11:53 - Mise à jour à 12:54

Source: Belga

Le secteur des télécommunications a enregistré une baisse de plus d'un milliard de SMS en 2014, ressort-il des statistiques de l'Institut belge des Services postaux et des Télécommunications (IBPT) présentées vendredi à Bruxelles.

Les Belges ont envoyé un milliard de SMS en moins l'an dernier

© Thinkstock

C'est la première fois que le trafic SMS enregistre une baisse. Ils ont été 24,97 milliards à être envoyés l'an dernier, soit 1,02 milliard de moins que l'année précédente.

Parallèlement, les clients d'opérateurs de réseau mobile belges ont passé plus de coups de fil qu'en 2013 (+4,8%), totalisant 15,85 milliards de minutes d'appel. "Par carte SIM active" - 13,89 millions en 2014 - "l'on compte en moyenne 105 minutes d'appel par mois. Les appels vers des réseaux mobiles constituent la majeure partie du nombre total de minutes d'appel (83%)", précise l'IBPT.

De même, les données mobiles ont enregistré une forte hausse puisque 23,45 millions de gigaoctets ont été consommés en 2014, contre 10,16 millions en 2013 (+131%).

Une dynamique qui réjouit l'IBPT. "Il est important que le data continue à se développer de manière significative pour rattraper le retard que nous avons", souligne Jack Hamande, président de l'Institut. Le taux de pénétration de la large bande mobile atteint désormais les 57,5%, la Belgique se positionnant en 21e place du classement européen en la matière, tout comme en 2013. L'ancrage de la mobile broadband est une des priorités de l'IBPT puisque "le ministre De Croo, via son plan Digital Belgium, va continuer à développer des applications" essentielles aux citoyens.

A l'inverse, le pays se distingue au niveau européen par sa large bande fixe, en occupant la 6e place pour le taux de pénétration, pour un total de 4,011 millions de lignes (+4,8%). La part des connexions à haut débit (au moins 30 Mbps) dans le total des connexions large bande atteignait 74%, permettant à la Belgique d'occuper la place de leader.

Autre élément important dans l'évolution des pratiques pointé par Jack Hamande, la croissance continue des abonnements à la TV numérique. Avec un total de 3,721 millions d'abonnés, le secteur croît cette année encore de 4,5%. De plus, "le succès des plateformes numériques contribue à faire baisser de 16,3% le nombre de ménages possédant uniquement la TV analogique".

En savoir plus sur:

Nos partenaires