Les avantages surprenants de la pause carrière

29/11/16 à 13:36 - Mise à jour à 13:36

Source: Bbc

Considérée jusqu'il y a peu comme un "suicide professionnel", les congés sabbatiques sont aujourd'hui acceptés, et même encouragés par certains employeurs. Voici comment en prendre, tout en restant dans la course et en allant de l'avant.

Les avantages surprenants de la  pause carrière

© Getty Images/iStockphoto

Quand Winston Chen a annoncé à ses amis qu'il quittait son emploi d'ingénieur technologique, dans une société d'informatique, pour emménager sur une petite île au nord de la Norvège avec sa famille, et ce pour une durée d'un an, ils ont été peu nombreux à le critiquer ou à le traiter de fou. Au contraire. En effet, de nombreuses personnes rêvent de prendre un congé sabbatique au milieu de leur carrière, mais très peu le font vraiment. Néanmoins, les choses changent petit à petit et le nombre de travailleurs qui osent prendre une pause carrière est en augmentation, selon les experts.

Ce changement est dû en partie aux entreprises qui sont plus ouvertes à ce genre d'initiative, notamment à cause du pourcentage toujours important de personnes qui quittent une entreprise, et ce afin de changer de travail. Ainsi, si vous manoeuvrez habilement ce "break", vous pourriez même à votre retour avoir un bien meilleur emploi que celui que vous aviez quitté.

Le temps du changement

Pour Chen, qui travaillait dans la même société depuis une décennie, lorsqu'il a pris cette pause carrière en 2011, le temps du changement était arrivé.

Son projet de départ était de trouver un nouveau job. Ainsi après quelques discussions, il s'est mis sérieusement à envisager un congé sabbatique, mais comme beaucoup, il était inquiet que ce temps passé, loin de son entreprise, ne nuise à sa carrière. "C'est la raison principale qui empêche les travailleurs de demander un congé sabbatique et je ne suis pas différent des autres" explique-t-il. "Mais il vient un moment où se crée une urgence : vivre la vie que vous voulez."

Chen s'est mis à en chercher un emploi, jusqu'à ce qu'une connaissance mentionne qu'une petite île en Norvège recherchait un professeur. L'épouse de Chen est Norvégienne et voulait retourner là-bas après être restée à la maison, durant 5 ans, pour élever leurs enfants. "Elle a donc appelé l'école et a ainsi pratiquement décroché le job, raconte Chen. Nous avons donc dû nous décider très vite."

De plus en plus populaire

Paul Payne, managing director dans une société britannique de recrutement, voit de plus en plus de travailleurs opter pour un congé sabbatique. "C'est une idée intéressante, particulièrement pour les firmes qui engagent et qui veulent absolument garder les "millennials" qui ont tendance à avoir beaucoup plus la bougeotte que la génération précédente" déclare-t-il. "Bien entendu cela ne concerne pas toutes les entreprises, mais elles sont de plus en plus nombreuses à permettre à leurs employés de prendre des congés sabbatiques, et ce à la seule fin de les garder. Afin qu'ils ne partent pas à la concurrence, elles leur offrent la possibilité de partir voyager ou simplement de prendre du temps pour recharger leur batterie."

Un problème à justifier?

"Expliquer une année off sur un CV n'est pas nécessairement une mauvaise chose" souligne Payne. "Prendre ainsi du temps peut souligner, auprès d'une entreprise, votre envie d'approfondir vos connaissances et de faire de nouvelles expériences. Cela peut aussi signifier que vous reviendrez de votre break avec un regard différent, ce qui peut fortement améliorer vos performances."

Sur les 500 personnes interrogées par Reboot Your Life, un livre paru en 2011 et qui donne des conseils pratiques sur les pauses carrières, pas une seule ne regrette la décision d'avoir pris un peu de temps loin de son travail (les durées allaient de un mois à un an).

"Toutes nous ont rapporté que leur carrière s'est améliorée suite à cette pause, car elles ont amélioré leurs attitudes et leur éthique au travail" explique Jaye Smith, co-auteure de ce livre.

Essayer la nouveauté

Si vous pensez prendre une année sabbatique afin de booster vos perspectives et vos performances, envisagez sérieusement l'option de partir à l'étranger afin d'y travailler, et ce peu importe le travail, ou même d'y faire du bénévolat, et ce afin d'avoir une perspective différente et neuve des choses à votre retour, selon Payne.

"Qui sait ce que vous pourriez apprendre à côtoyer des travailleurs qui ont développé des compétences différentes des vôtres, dit-il. En général, prendre ce genre de pause vous permet d'expérimenter aussi une expérience de vie, qui peut vous aider à améliorer votre façon de communiquer tant avec vos collègues qu'avec votre direction"

De plus, le bénévolat peut aussi vous enseigner des manières différentes de résoudre les problèmes rencontrés. Par nature, les bénévoles doivent apprendre à travailler avec des moyens très limités voire pas de moyens du tout.

Il existe toujours un risque

Bien entendu, tous les employeurs ne voient pas d'un très bon oeil cette idée de congé sabbatique, mais c'est à vous de leur vendre cela comme quelque chose de positif et d'intéressant, déclare Holly Bull, présidente du Center for Interim Programs. "Exposez ce que vous avez en tête à votre employeur et voyez avec lui quel est le laps de temps qu'il accepterait que vous passiez loin du bureau, pour le cas où vous voulez réintégrer votre ancienne fonction à votre retour."

Holly Bull recommande de souligner les bénéfices pour l'employeur d'avoir un travailleur qui prend ce genre de pause. En effet, la plupart des travailleurs reviennent débordants d'énergie après ce break et ont bien plus à offrir à leur entreprise qu'auparavant.

Mais ne soyez néanmoins pas surpris si votre patron ne saute pas de joie lorsque vous lui exposerez votre projet. En général, les patrons ne sont pas très heureux qu'un de leur employé prenne une pause carrière, car durant ce temps le travail continue. Le mieux est de leur présenter un plan, montrant les possibilités de pallier votre absence. Par exemple en mettant en avant le budget qui sera épargné sur votre salaire et qui pourra être réaffecté à un autre poste le temps de votre break.

A vous de souligner le côté win-win d'un tel accord.

Il est temps de changer

Prendre une année pour soi peut être la pierre fondatrice d'un nouveau travail. "Je pense qu'il est réellement important qu'on s'interroge, se poser la question si on est satisfait de son travail actuel. Si ce n'est pas le cas, même si un changement peut sembler effrayant, il permet de trouver un nouvel emploi qui pourra apporter plus de satisfaction" déclare Bull.

Prendre un congé sabbatique permet également de tester un nouveau job sans lâcher la proie pour l'ombre et faire le grand plongeon vers l'inconnu. Pour certaines personnes, quelques semaines suffisent à leur montrer si ce changement leur convient ou pas.

Des résultats surprenants

Dans le cas de Winston Chen, il a développé une application "juste pour rire" durant son break. Mais surprise, cette application est devenue la base de sa nouvelle carrière et d'une nouvelle société d'app' mobiles basées sur la voix, Voice Dream, lorsqu'il est rentré à Boston un an après.

"Il n'est pas nécessaire de s'absenter pour démarrer une nouvelle carrière, dit-il. Mais faites le point est : Que feriez-vous si, pendant un certain temps, vous ne devez pas penser à gagner de l'argent?"

V.M.

Nos partenaires