Les actions se poursuivent chez Belgocontrol

19/02/16 à 16:07 - Mise à jour à 16:07

Source: Belga

(Belga) Les syndicats des aiguilleurs aériens de Belgocontrol, qui ont débuté des actions lundi, vont poursuivre le mouvement de grogne la semaine prochaine, a fait savoir vendredi le syndicat chrétien (ACV-Transcom). Ils boycottent plusieurs formations données dans le cadre des nouvelles procédures et des schémas de vols. Si les aiguilleurs de Belgocontrol ne suivent pas leurs formations, la suppression du couloir 'Leuven Rechtdoor' pourrait encore se faire attendre.

Les actions se poursuivent chez Belgocontrol

Les actions se poursuivent chez Belgocontrol © BELGA

Le mécontentement trouve son origine dans le non respect de certaines conventions et dans la concrétisation de la procédure pour la fin de carrière. Le personnel de Belgocontrol passait à l'action lundi, dans un premier temps sans intention de perturber directement le fonctionnement de l'aéroport. Le gouvernement est également visé par l'action syndicale. La ministre de la Mobilité, Jacqueline Galant, veut que soit supprimé, d'ici fin mars, le couloir aérien 'Leuven Rechtdoor'. C'est cette route que les avions empruntent en décollant des pistes 07 à Zaventem pour aller jusqu'aux environs de Louvain avant de détourner leur trajectoire. Un tribunal avait ordonné l'année dernière l'adaptation de ces routes sous peine d'astreintes. La suppression du couloir 'Leuven Rechtdoor' pourrait encore se faire attendre à la suite des actions syndicales. Après plusieurs jours d'actions, le secrétaire syndical Kurt Callaerts (ACV-Transcom) dénonce l'"attitude passive" de la direction et du gouvernement. "Ils semblent vouloir que nous perturbions également l'aéroport et les passagers", selon M. Callaerts. Mardi, les syndicats sont invités au cabinet du ministre de la Mobilité Jacqueline Galant. Le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine prendra également part aux discussions. "Nous comptons sur cette rencontre pour qu'ils arrivent avec des solutions sérieuses et non de simples promesses", poursuit M. Callaerts. Le syndicat se réunira en interne mercredi prochain afin d'adopter une position commune sur base des discussions qui seront menées avec le cabinet Galant. Des mesures plus fermes ne sont pas exclues, indique-t-on à l'ACV-Transcom. (Belga)

Nos partenaires