Le Venezuela suspendu du Mercosur, marché commun sud-américain

02/12/16 à 03:04 - Mise à jour à 03:06

Source: Belga

(Belga) Le Venezuela, en proie à une grave crise économique et politique, va être suspendu du Mercosur dès vendredi, a confirmé jeudi un responsable gouvernemental brésilien cité par l'agence Reuters et l'AFP. Le pays d'Amérique latine n'a pas respecté les conditions d'appartenance au bloc régional commercial.

Le Venezuela suspendu du Mercosur, marché commun sud-américain

Le Venezuela suspendu du Mercosur, marché commun sud-américain © BELGA

Selon le haut fonctionnaire, qui s'est exprimé sous couvert de l'anonymat, le Venezuela ne respecte par les accords économiques, migratoires et des droits de l'homme qui gouvernent le groupe Mercosur. Les quatre pays fondateurs du Mercosur -Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay- ont adressé un "courrier" au Venezuela lui notifiant que ses droits au sein du marché commun sud-américain étaient "suspendus", a annoncé jeudi à l'AFP une source au sein du gouvernement brésilien. Cette décision a été prise en raison de l'épuisement de l'ultimatum de trois mois lancé en septembre aux autorités de Caracas pour que le Venezuela adapte sa législation à la charte du marché commun sud-américain, a précisé cette source sous le sceau de l'anonymat. En cas de suspension, le Venezuela n'encourrait pas de sanctions, mais serait écarté des réunions de l'organisation et des négociations commerciales, ont expliqué les responsables gouvernementaux brésiliens. La suspension du Venezuela du Mercosur était dans l'air depuis que les autres pays membres avaient bloqué en septembre l'accès de Caracas à la présidence semestrielle du bloc sud-américain. Les tensions entre le gouvernement Maduro et ses partenaires ont augmenté après l'arrivée au pouvoir de gouvernements libéraux de centre-droit dans la région. D'abord en Argentine, où Mauricio Macri a remporté les élections fin 2015, puis au Brésil, où Michel Temer a remplacé fin août la présidente de gauche Dilma Rousseff, destituée par le sénat. (Belga)

Nos partenaires