Le tram liégeois "pèse fortement" sur Bam-Galère: 111 emplois menacés

10/06/16 à 11:57 - Mise à jour à 11:57

Source: Belga

Pour la direction de Galère, filiale du groupe hollandais Bam, le choix de restructurer l'entreprise est "principalement" dû à la décision du gouvernement wallon et de la SRWT de renoncer à la procédure d'attribution du marché du tram de Liège.

Le tram liégeois "pèse fortement" sur Bam-Galère: 111 emplois menacés

LE TRAM À LIÈGE reste encore une vue de l'esprit. © KESKISTRAM.BE © DR

La société spécialisée dans la construction a annoncé, jeudi lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire à Chaudfontaine, son intention de procéder à un licenciement collectif. 111 emplois sont menacés.

Outre un manque d'investissements des pouvoirs publics dans le secteur des grands travaux en Belgique et la problématique du dumping social, la direction de Galère ne cache pas que la non-attribution du marché du tram liégeois à MobiLiège, le consortium regroupant les sociétés Alstom et Bam-Galère, est "la raison principale" des difficultés rencontrées par l'entreprise.

"Cette décision du gouvernement wallon pèse fortement dans l'intention de la direction de réorganiser l'entreprise", admet Bénédicte Fraikin, porte-parole de Galère. "Sans évoquer des chiffres précis, je peux affirmer qu'un tel projet de construction, cela représente plusieurs années de travail et une entreprise très largement mobilisée."

Après un troisième avis négatif de l'office statistique européen, Eurostat, sur le mode de financement de la construction du tram liégeois, le ministre de la Mobilité, Carlo Di Antonio, avait annoncé en mars dernier au nom du gouvernement wallon la relance d'un nouveau marché. L'offre de MobiLiège était par conséquent devenue caduque.

Selon les syndicats CSC et FGTB, 111 emplois sont menacés sur les 719 que compte Galère. A l'heure actuelle, la direction préfère ne pas "communiquer combien de travailleurs seront impliqués" et déclare qu'elle travaillera sur un plan de réorganisation en collaboration avec les syndicats et le conseil d'entreprise durant les prochaines semaines.

La CSC et la FGTB annoncent également la tenue d'une assemblée générale des travailleurs le 15 juin.

En savoir plus sur:

Nos partenaires