Le Texas s'engage avec DIM 3 dans le développement de deux procédés de suivi IT du patient

07/12/16 à 21:33 - Mise à jour à 21:36

Source: Belga

(Belga) La société wallonne DIM 3, spécialisée dans la Recherche, le développement clinique et la mise sur le marché de Solutions IT et Medical Devices en médecine connectée, a signé mercredi un protocole d'accord avec l'université Texas A&M et un autre avec le centre hospitalier CHI St-Joseph de Bryan, pour développer deux procédés de suivi IT du patient mis au point par la société liégeoise.

DIM3 veut développer du software ou de l'appareillage qui assistent en temps réels le corps médical et les personnels soignants dans leurs choix et suivis thérapeutiques journaliers. Cette société a notamment mis au point des solutions d'accompagnement dans le domaine du suivi nutritionnel de patients admis en Soins intensifs. Le premier protocole d'accord porte sur la recherche et le développement de fonctionnalités propres au Biocorder, un assistant mobile créé et développé par DIM3 et qui permet d'appréhender en temps réels, en 3 dimensions, les données biométriques et cliniques d'un patient. Il sera concrétisé en synergie avec différents départements et institutions de la Texas A&M University à College Station. Celle-ci collabore avec l'Open Worldwide Innovation Network, le réseau créé par l'Agence Wallonne à l'Exportation. Le second protocole porte, dans un premier temps, sur la validation clinique et économique de NUTROW, un logiciel spécifique mis au point par DIM3 qui permet de gérer et de suivre en temps réel l'état nutritionnel d'un patient admis en soins intensifs. Cette juste appréhension de l'état nutritionnel d'un patient a un impact sur l'efficacité des soins donnés. Cette étude sera menée avec le centre hospitalier CHI St-Joseph de Bryan, proche de la TA&M University. La signature de ces deux protocoles d'accord a eu lieu à l'université Texas A&M lors d'une cérémonie, organisée avec une partie de la délégation belge en mission économique au Texas, au premier rang de laquelle se trouvaient la princesse Astrid et le ministre wallon de l'Innovation Jean-Claude Marcourt. (Belga)

Nos partenaires