Le sort de Ford Genk bientôt dévoilé dans un contexte économique morose

18/09/12 à 10:17 - Mise à jour à 10:17

Source: Trends-Tendances

Les syndicats du fabricant automobile Ford Genk devraient être informés ce mercredi des plans de restructuration du groupe Ford en Europe. Cette annonce aura lieu dans un contexte morose. Ford a été fortement touché ces derniers mois par la baisse des ventes de ses véhicules dans l'Union Européenne.

Le sort de Ford Genk bientôt dévoilé dans un contexte économique morose

© Louis-Philippe Loncke

Les syndicats du fabricant automobile Ford Genk ont été invités par la direction à une réunion mercredi matin, à 8H45. Ils devraient être informés à cette occasion des plans de restructuration du groupe Ford en Europe.

4000 travailleurs à Genk

La direction du groupe à Detroit, aux Etats-Unis, doit en effet décider mardi soir et dans la nuit de mardi à mercredi des mesures d'assainissement pour l'entreprise. L'impact de ces mesures pour le site de Genk devrait donc être connu mercredi matin. C'est un article du Wall Street Journal publié la semaine dernière qui a inquiété le personnel du site belge quant à l'avenir de l'usine Ford en Belgique.

Selon le quotidien économique américain, la fermeture s'expliquerait par le fait que l'usine de Genk - qui emploie quelque 4.000 personnes - produit en premier lieu la "Mondeo Sedan", un modèle très proche de la "Fusion". Or, Ford étend ses capacités de production aux Etats-Unis et dispose déjà d'une usine au Mexique pour ce modèle.

Les chiffres de vente européens de Ford en forte baisse

Dans ce contexte, l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA) dévoile ce mardi des chiffres peu réjouissants. Selon ses informations, le groupe automobile américain Ford a été le plus touché en août par la baisse de 8,9% des ventes de voitures neuves dans l'Union européenne. Il a vendu 41.536 véhicules, ce qui représente une diminution de 28,9% sur un an.

Un contexte morose

En comparaison, les fabricants Fiat (-18,2%), GM (-17,8%) PSA

(- 13%) et Renault (-12,9%) ont également subi de fortes baisses de leurs ventes. Dans ce contexte morose, le groupe Volkswagen profite de ventes en légère hausse (+1,3%), selon des données publiées mardi par l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA).

La baisse des chiffres de vente sur le marché européen en août est la plus forte depuis celle de -9,2% constatée en février. Le marché automobile européen est en décroissance depuis déjà 11 mois et l'ACEA s'attend à ce que les ventes atteignent cette année leur niveau le plus bas en 17 ans. Le marché belge a connu en août une diminution de 17,3% de ses ventes de voitures neuves, avec 31.256 nouveaux véhicules immatriculés, contre 37.788 un an plus tôt.

Pour la direction, "Une tempête dans un verre d'eau"

"Il n'est pas exact de prétendre que la direction de Detroit va décider aujourd'hui de l'avenir de Ford Genk", a réagi mardi le porte-parole de l'entreprise, Jo Declercq, après des informations publiées par les médias. "On va certainement valider le lancement de la production de la nouvelle Mondeo en octobre 2013. Mais toutes les autres spéculations ne sont qu'une tempête dans un verre d'eau." Il ne s'agit donc en rien d'un "jour crucial" pour Ford Genk, ajoute le porte-parole de Ford Genk. "Il n'y a rien de cette importance inscrit à l'agenda".

Le lancement de la Mondeo confirmé?

"Nous nous attendons à ce que l'on confirme le lancement de la production de la nouvelle Mondeo en octobre 2013, mais il n'y aura certainement pas de date plus précise", malgré les revendications des syndicats, poursuit-il.

Ca.L, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires