Le secteur viticole wallon a "le vent en poupe"

25/07/16 à 17:55 - Mise à jour à 17:53

Source: Belga

Le secteur viticole wallon a "le vent en poupe" et pourrait tripler sa production à moyen terme, porté par une croissance exponentielle ainsi que la qualité croissante de ses vins et du savoir-faire de ses quelque 90 vignerons, a-t-on appris lundi dans le cadre de la Foire agricole de Libramont.

Le secteur viticole wallon a "le vent en poupe"

Les domaines viticoles s'agrandissent et multiplient en Belgique © f.ca.

"En 1993, on produisait quelques centaines de bouteilles en Wallonie mais l'an dernier, on a approché le million de bouteilles, ce qui est presque le double d'il y a deux ans. Et je m'attendrais à ce que cette production triple dans les trois, quatre ans, à près de trois millions de bouteilles", déclare Pierre Rion, président de l'association des vignerons de Wallonie.

Pour ce dernier, également co-exploitant depuis 1993 d'un domaine de quatre hectares dans le Brabant wallon, "il y a de la place" en Wallonie pour une telle augmentation de la production. "Le Grand-Duché de Luxembourg produit 13 millions de bouteilles par an pour une population de 500.000 habitants et n'exporte quasiment pas. Rapporté à la Wallonie, cela veut dire que nous pourrions produire, à armes égales, 91 millions de bouteilles. Cela fait presque 100 fois plus qu'actuellement", raisonne Pierre Rion.

D'autant que la Wallonie, qui produit essentiellement des vins mousseux et des vins blancs mais aussi un peu de rouge et de rosé, n'a pas à rougir de la qualité de son vin qui s'améliore d'année en année.

Selon le président des vignerons wallons, "la qualité est là car il y a une émulation positive". "Les gens ont compris qu'il y a moyen de faire du bon vin en Wallonie."

La filière bénéficie également d'investissements en hausse et d'une professionnalisation, de plus en plus de vignerons vivant de leur passion pour la vigne.

La viticulture peut en outre constituer une voie de diversification pour des agriculteurs touchés par la crise tout comme elle pourrait générer des retombées touristiques via l'oenotourisme. Des circuits touristiques pourraient ainsi voir prochainement le jour à travers les vignobles de Wallonie.

Nos partenaires