Le retour des IPO à la Bourse de Bruxelles?

06/06/13 à 16:15 - Mise à jour à 16:15

Source: Trends-Tendances

Après bpost, la biotech wallonne Cardio 3 BioSciences annonce son introduction en Bourse sur le premier marché d'Euronext Bruxelles (et Paris). Un bon test pour la cote belge.

Le retour des IPO à la Bourse de Bruxelles?

En panne d'introductions en Bourse (IPO) depuis 2009, Euronext Bruxelles reprend du service. Après bpost, c'est la société de biotechnologies Cardio 3 Biosciences qui annonce son intention d'entrer en Bourse. Contrairement à l'IPO de l'opérateur postal qui ne prévoit pas d'augmentation de capital (l'opération doit permettre à son actionnaire privé de se désengager partiellement), l'objectif de Cardio 3 Biosciences est bien de lever des fonds pour financer le développement de son produit phare, le C-Cure, actuellement en dernière phase clinique.

Ce traitement de thérapie cellulaire, unique au monde, est destiné aux patients souffrant d'insuffisance cardiaque. Le C-Cure consiste, après avoir prélevé des cellules souches dans la moelle osseuse, à les reprogrammer et à les réinjecter dans le coeur du patient au moyen d'un cathéter afin de regénérer les tissus endommagés.

Objectif : lever au moins 20 millions d'euros Depuis sa création, le laboratoire basé à Mont-Saint-Guibert et qui emploie 50 personnes, a levé près de 60 millions d'euros : 41,8 millions en capitaux lors de tours de financement (dont 7 millions en mai) et 18 millions via des subventions publiques régionales. Dans l'attente de l'approbation du prospectus par la FSMA, la société donne peu de détails sur l'opération. Une chose est sûre : ce ne sera pas sur Alternext, le marché des PME où, estime son CEO Christian Homsy, "il y a très peu de transactions", que Cardio 3 BioSciences sera cotée. La société vise une double cotation sur le premier marché d'Euronext Bruxelles (réservé aux capitalisations de plus de 50 millions d'euros) et d'Euronext Paris. N'est-ce pas trop lourd en termes de reporting financier pour une PME de la taille de Cardio 3 ? "Nous nous sommes structurés pour cela", rassure le patron.

C'est qu'une IPO est étudiée depuis quelques années. "Les conditions de marché n'étaient pas porteuses. Elles le sont à présent et notre projet est plus mûr", précise Christian Homsy, qui espère récolter "suffisamment d'argent pour compléter l'étude de Phase III en cours en Europe et lancer une seconde étude clinique aux Etats-Unis". Soit 20 millions d'euros au moins. L'IPO que Cardio 3 espère lancer avant l'été sera coordonnée par la banque d'affaires néerlandaise Kempen & Co et la française Invest Securities. Les nouvelles actions émises seront destinées aux investisseurs institutionnels et aux particuliers. L'importante IPO de bpost ne risque-t-elle pas de faire de l'ombre à la PME wallonne ? "Ce ne sont pas les mêmes investisseurs, le profil de risque et de return est différent", estime le CEO. Quoi qu'il en soit, l'opération sera un bon test pour la Bourse de Bruxelles.

Sandrine Vandendooren

En savoir plus sur:

Nos partenaires