Le raté des opérateurs GSM au Pukkelpop

19/08/11 à 14:59 - Mise à jour à 14:59

Source: Trends-Tendances

Les trois opérateurs de téléphonie mobile Mobistar, Proximus et Base ont été sursaturés jeudi à la suite de l'orage qui a frappé le festival de musique Pukkelpop. La ministre de l'Intérieur, Annemie Turtelboom, a fait part de son intention de convoquer les opérateurs afin qu'une telle chose ne se reproduise à l'avenir.

Le raté des opérateurs GSM au Pukkelpop

© Image Globe / NICOLAS LAMBERT

Jeudi soir, entre 18h45 et 23h, le réseau Mobistar a été presque entièrement saturé, autant pour les appels que pour l'envoie de SMS. "Mobistar avait prévu une capacité supplémentaire pour le festival en rajoutant une antenne mobile. De la capacité supplémentaire avait également été rajoutée sur les antennes permanentes de la région. Mais cela a été insuffisant quand 60.000 personnes essayent d'appeler en même temps", explique le porte-parole de Mobistar, Mathieu Van Overstraeten.

Du côté de Proximus, deux sites mobiles avaient été rajoutés sur le site du festival, et la capacité de l'antenne permanente également augmentée. Une équipe technique supplémentaire avait également été déployée sur place. Malgré ces moyens, Proximus avoue que les communications sur son réseau ont été "très difficiles" entre 19h et 22h, expliquant avoir cependant donné la priorité aux appels effectués vers le 112.

Le réseau Base a été totalement interrompu pendant 15 minutes aux alentours de 18h30 en raison de problèmes électriques. Par après, des difficultés techniques ont encombré le réseau Base jusqu'aux environs de minuit. L'opérateur mobile rappelle que "dans de telles situations d'urgence, cela ne sert à rien de continuer à essayer d'appeler, ça aggrave encore davantage les problèmes", rappelant que le meilleur moyen de communication est alors le recours aux

SMS.

Facebook et Twitter, canal de communication alternatif

La ministre de l'Intérieur, Annemie Turtelboom, a fait part de son intention de convoquer les opérateurs, afin d'éviter qu'à l'avenir le réseau soit saturé quand des dizaines de milliers de personnes tentent de communiquer au même moment, comme ce fut le cas jeudi au festival Pukkelpop après l'orage mortel.

Mme Turtelboom a exprimé ce souhait vendredi au journal télévisé de VTM. "C'est à nous et à eux (les opérateurs, nldr) de trouver des solutions créatives", a-t-elle déclaré.

La ministre a par ailleurs relevé l'importance des médias sociaux dans la communication autour des événements du Pukkelpop. Facebook et Twitter peuvent être désormais considérés comme "un canal de communication alternatif", a-t-elle dit.

Trends.be avec Belga

Nos partenaires