Le Prince Philippe veut séduire la Californie

03/06/13 à 09:36 - Mise à jour à 09:36

Source: Trends-Tendances

Emmenée par le Prince Philippe, une imposante délégation d'hommes d'affaires belges et de représentants officiels vient de se poser à Los Angeles. Objectif : nouer de précieux contacts commerciaux pour vendre le "made in Belgium" aux Etats-Unis.

Le Prince Philippe veut séduire la Californie

© Image Globe

C'est avec quelques heures de retard sur le programme officiel que la mission économique princière s'est enfin ouverte en Californie ce dimanche 2 juin. Contrarié par un gros problème technique, l'avion du principe Philippe, qui avait quitté Bruxelles hier matin, a dû en effet rebrousser chemin au-dessus de l'Irlande pour atterrir inopinément à Londres. De tout évidence, un changement d'appareil s'imposait et le transfert une fois opéré, la délégation princière pouvait alors repartir tranquillement vers Los Angeles, avec une escale supplémentaire toutefois prévue à Chicago.

Malgré la fatigue liée à ce fâcheux contretemps et à ce très long voyage (près de 20 heures au total !), l'enthousiasme est malgré tout palpable au sein des troupes qui accompagnent le Prince Philippe. Car dans son sillage, ce sont pas moins de 385 personnes qui ont fait le voyage vers la Californie, dont une grosse majorité d'hommes d'affaires désireux de doper leur business en signant de nouveaux contrats.

Cinéma, biotech, & ICT

Premier partenaire commercial de la Belgique en dehors de l'Europe, les Etats-Unis incarnent toujours le rêve américain pour bon nombre d'entrepreneurs belges, et plus particulièrement la Californie qui, avec ses 40 millions d'habitants et son économie évaluée à 1.900 milliards de dollars, pourrait représenter, en tant qu'état isolé, la huitième puissance mondiale.

Si l'industrie du cinéma et du divertissement florissante du côté de Hollywood a évidemment attiré son petit lot de Belges actifs dans le secteur de l'audiovisuel (une visite de la Walt Disney Company est d'ailleurs prévue ce lundi), ce sont surtout les secteurs des biotechnologies et encore plus celui de l'ICT (les technologies de l'information et de la communication) qui seront les véritables vedettes de la mission économique. Mythique, la Silicon Valley, qui a vu naître les sociétés Apple, Google, HP et eBay, est également au programme princier dont l'itinéraire s'étirera de Los Angeles à San Francisco.

Un soutien politique

Pour épauler le Prince Philippe dans sa mission de séduction économique, les entreprises belges présentes, mais aussi les chambres de commerce, les organismes publics et les universités qui ont fait le déplacement, pourront aussi compter sur le soutien de leurs représentants politiques venus en Californie. Au niveau fédéral, les ministres des Affaires étrangères Didier Reynders et de la Défense Pieter De Crem sont en effet de la partie, tandis que sur le plan régional, seul le tandem francophone est finalement au rendez-vous, à savoir les ministres de l'Economie wallonne Jean-Claude Marcourt et de l'Economie bruxelloise Céline Fremault. Le ministre-président flamand Kris Peeters, initialement prévu dans la délégation, est quant à lui resté en Belgique, non pas bloqué par un problème d'avion, mais bien par l'épineux dossier de l'enseignement au nord du pays.

Frédéric Brébant, à Los Angeles

Nos partenaires