Le premier super camion sur les routes wallonnes à partir de mercredi

18/12/17 à 15:06 - Mise à jour à 15:10

Source: Belga

Un premier écocombi quittera mercredi le site brassicole de Jupille pour rejoindre Ollignies, soit une distance de 160 kilomètres, le plus long trajet pour un écocombi en Belgique, ont annoncé lundi les partenaires de ce projet pilote: le groupe AB InBev, le transporteur Ninatrans et la chaîne de supermarchés Colruyt.

Le premier super camion sur les routes wallonnes à partir de mercredi

© BELGA/Luc Claessen

Les écocombis, de par leurs dimensions (25 mètres de long pour une masse maximale de 60 tonnes), doivent bénéficier de dérogations pour circuler sur les routes. La Flandre a entamé sa phase pilote il y a trois ans alors qu'en Wallonie, les premières autorisations ont été délivrées cette année.

Pour cette première phase test de quatre semaines, le camion quittera chaque jour et six fois par semaine Jupille-sur-Meuse pour rejoindre le centre de distribution de Colruyt à Ollignies afin d'y décharger les bières produites à Jupille: la Jupiler, la Stella Artois et la Piedboeuf. Le convoi parcourra ensuite quelques kilomètres supplémentaires, jusqu'à Ghislenghien, et y récupérera les bacs consignés de la pils liégeoise. Chaque chauffeur a suivi une formation spécifique pour conduire l'engin et il devra suivre un itinéraire très précis.

En un mois, près de 3.000 kilomètres seront économisés par rapport à des trajets effectués par un poids lourd classique. Un écocombi offre 30% de capacité de chargement supplémentaire. Le projet pilote en Flandre entre Heverlee et le port d'Anvers a en outre démontré que les émissions de CO2 étaient réduites de plus de 20% grâce au recours aux supers camions.

Ce mode de transport est particulièrement populaire en Scandinavie et les Pays-Bas l'ont déjà adopté il y a une quinzaine d'années. Aujourd'hui, quelque 1.000 écocombis circulent sur le réseau routier néerlandais. "Nous attendons donc avec impatience la mise en place d'accords interrrégional et transfrontalier pour effectuer des circuits dans toute la Belgique et jusqu'aux Pays-Bas", a expliqué Benny Smets, responsable de Ninatrans et président de la Febetra (Fédération belge des transporteurs).

Nos partenaires