Le port de Gand reste dans le plan de délestage

26/12/14 à 14:17 - Mise à jour à 14:17

Source: Belga

La ministre fédérale de l'Energie Marie-Christine Marghem n'a pas l'intention de retirer le port de Gand du plan de délestage hivernal en cas de pénurie d'électricité.

Le port de Gand reste dans le plan de délestage

/ © Belga

Le nombre de megawatts en moins économisés en cas de retrait du port gantois et des aéroports de Charleroi et de Liège sera néanmoins calculé, a-t-elle indiqué vendredi à l'occasion d'une réponse à une question parlementaire du député Veli Yüksel (CD&V). Le plan actuel place le port de Gand dans la sixième tranche, soit les premières installations touchées en cas de délestage.

Le gouverneur de la province de Flandre-Orientale, Jan Briers, a demandé que le plan soit revu après que 180 entreprises ont dressé une liste des problèmes attendus. Il se fonde sur un arrêté royal datant de 2005 qui stipule qu'un gouverneur peut demander de ne pas délester certaines zones pour des raisons de sécurité.

La ministre a néanmoins indiqué à la commission Energie qu'il n'était pas dans ses intentions d'encore modifier le plan de délestage. "Je ne vais pas adapter mon plan dans le feu de la bataille", a fait savoir la ministre. "J'envisagerai toutes les possibilités pour l'année prochaine."

Marie-Christine Marghem va néanmoins calculer combien de megawatts en moins seraient économisés dans le cas où le port de Gand et les aéroports de Gand et de Charleroi devaient être sortis du plan de délestage.

Le député Veli Yüksel a déploré que ces adaptations n'aient pas pu intervenir plus tôt. Il émet ainsi des inquiétudes quant à la sécurité des entreprises seveso et regrette les dégâts causés à l'image du pays auprès d'entreprises comme Volvo et ArcelorMittal.

Indépendamment de la procédure lancée par le gouverneur, la ville de Gand et la Société du Port ont décidé de citer la ministre, Elia et le gestionnaire du réseau de distribution Imewo en référé afin d'obtenir le retrait du port du plan de délestage. Les plaidoiries se tiendront le 7 janvier 2015.

Nos partenaires