Le patron de Volkswagen met en doute l'avenir du diesel

21/06/16 à 11:36 - Mise à jour à 11:35

Source: Afp

Matthias Müller, le patron du géant automobile allemand Volkswagen toujours confronté aux conséquences du scandale du diesel, a mis en doute l'avenir de cette technologie dans une interview publiée mardi.

Le patron de Volkswagen met en doute l'avenir du diesel

Matthias Müller, nouveau CEO de Volkswagen. © AFP/John MacDougall

"Au bout d'un moment, la question va se poser de savoir si nous devons dépenser encore beaucoup d'argent pour poursuivre le développement du diesel", a déclaré M. Müller au quotidien allemand des affaires Handelsblatt, qui l'interrogeait sur l'avenir de cette technologie sur le marché américain.

"Nous savons qu'une législation renforcée sur les émissions doit venir en 2020. Nous nous doutons de ce qui suivra cinq ou dix ans plus tard. Il est ainsi déjà prévisible aujourd'hui que la réduction des gaz polluants pour le diesel va devenir énormément coûteuse et sophistiquée. En même temps, l'électromobilité devient meilleur marché", a pointé le dirigeant.

"Le diesel est toujours très apprécié de nos clients en Allemagne et en Europe", a toutefois assuré M. Müller.

Les véhicules diesel sont très prisés des clients européens mais n'ont jamais vraiment pris pied aux Etats-Unis, où a éclaté en septembre le "dieselgate": Volkswagen a avoué avoir truqué des millions de moteurs diesel dans le monde pour les faire passer pour moins polluants lors de tests.

Aux Etats-Unis, où ses ventes sont en net repli, Volkswagen n'a pas "pour le moment de stratégie d'ensemble", a concédé le patron du groupe aux douze marques (Audi, Porsche, Seat, Skoda...), promettant toutefois de pallier ce manque d'ici l'automne.

Volkswagen a présenté la semaine dernière une nouvelle stratégie globale à horizon 2025 tournée vers l'électrique et les nouvelles formes de mobilité.

Le géant européen s'apprête à affronter mercredi lors de son assemblée générale la grogne de ses petits actionnaires, encore alimentée par l'ouverture récente d'une investigation de la justice allemande pour manipulation de cours dans le cadre du scandale du diesel. L'enquête vise l'ancien patron Martin Winterkorn mais aussi, selon l'agence de presse allemande DPA, l'actuel directeur de la marque Volkswagen, Herbert Diess.

Sur le front du système de rémunération des dirigeants, qui a choqué l'opinion publique et est critiqué par de nombreux petits porteurs, M. Müller a tenté de déminer le terrain en amont. "Dans les douze mois, nous allons présenter au conseil de surveillance nos propositions pour un nouveau système de rémunération, avec une autre orientation", a promis le patron dans l'entretien au Handelsblatt.

En savoir plus sur:

Nos partenaires