Le nouveau propriétaire des magasins Photo Hall prévoit une restructuration "limitée"

14/08/13 à 17:44 - Mise à jour à 17:44

Source: Trends-Tendances

La nouvelle direction de Photo Hall Belgique prévoit une restructuration des magasins et du personnel mais "veut limiter au maximum le plan social", assure mercredi à l'agence Belga le collaborateur du Français Kevin Boirayon, nouveau propriétaire du groupe, actuellement au Maroc.

Le nouveau propriétaire des magasins Photo Hall prévoit une restructuration "limitée"

"Le secteur étant en crise, nous ne souhaitons garder que des produits à forte valeur ajoutée", précise-t-il. Cela passera par la fermeture de certains magasins "peu rentables, mais le personnel sera réaffecté". Comme la majorité des commerces se trouvent à Bruxelles, cela "ne devrait pas poser de problèmes". "Nous sommes également en négociation avec l'entreprise Vanden Borre concernant le rachat de certains magasins Photo Hall".

Les syndicats s'étaient déclarés inquiets lundi soir quant à l'avenir des quinze magasins qui emploient encore une quarantaine de personnes. "Nous ne comprenons pas cette réaction", réagit mercredi la nouvelle direction. "Maxtel Photohall n'a aucune dette fiscale et la société n'est pas en difficulté". "Nous comptions communiquer vers le 25 août, après la clôture du bilan économique et social de l'entreprise, qui est d'ailleurs plutôt positif. De plus, nous sommes en ordre vis-à-vis de l'ONSS et chaque employé a reçu son salaire et son pécule de vacances". Le personnel notait début de semaine que des rayons restaient vides, pour causes de problèmes avec des fournisseurs. Situation qui devrait être réglée selon la nouvelle direction dès le 19 août, "quand le nouveau directeur d'exploitation sera rentré de vacances".

L'achat effectif des magasins Photo Hall a été signé le 8 août à 17 heures et le personnel a été convoqué le lendemain à une réunion d'information. Le montant de la transaction n'a pas été révélé. Kevin Boirayon a acheté la société Maxtel en son nom propre, précise son collaborateur. Kevin Boirayon est également à la tête d'une entreprise basée au Maroc "d'import-export d'équipements pour gsm et de tablettes, active aussi dans des call centers". Une autre société de Kevin Boirayon, ALDER, dont le siège était situé à Lyon, a fait faillite précédemment. "Cela ne doit pas inquiéter le personnel. M. Boirayon n'a aucune interdiction de diriger une entreprise", soutient son collaborateur.

Nos partenaires