Le "lockdown" a eu un impact négatif de 100 millions d'euros sur les commerces bruxellois

09/03/16 à 14:44 - Mise à jour à 14:44

Source: Belga

(Belga) La menace terroriste visant Bruxelles, et qui avait été relevée au niveau 4 en novembre 2015 pendant quelques jours à Bruxelles, entraînant un "lockdown" de la capitale, a causé un manque à gagner évalué à 100 millions d'euros par Comeos, la fédération du secteur de la distribution et des services, a-t-elle annoncé mercredi.

Le "lockdown" a eu un impact négatif de 100 millions d'euros sur les commerces bruxellois

Le "lockdown" a eu un impact négatif de 100 millions d'euros sur les commerces bruxellois © BELGA

"Cela nous a coûté très, très, très cher", a résumé Dominique Michel, CEO de Comeos, au cours d'une conférence de presse. Les "perdants" ont surtout été l'horeca, avec de 50 à 70% d'annulations, les commerces, avec un trafic piétonnier historiquement bas, et les entreprises, touchées par une mobilité moindre. Parmi les "gagnants" de cette situation inédite, Comeos pointe le gardiennage privé, les taxis et le commerce en ligne. Le nombre de transactions en ligne a en effet augmenté de 25% en novembre dernier par rapport à novembre 2014. Comeos y voit une des conséquences de la fermeture de nombreux commerces bruxellois au plus fort de la menace terroriste. La fédération des entreprises de Belgique (FEB) avait pour sa part évalué l'impact du "lockdown" à 350 millions d'euros sur l'économie belge, dont plus de la moitié pour la seule économie bruxelloise. (Belga)

Nos partenaires