Le jouet épargné par la crise

06/10/11 à 10:27 - Mise à jour à 10:27

Source: Trends-Tendances

De janvier à la fin août, les ventes de jouets ont crû de plus de 8 % en Belgique. De bon augure à l'approche des fêtes de fin d'année.

Le jouet épargné par la crise

Récession ou pas, le marché du jouet se porte à merveille en Belgique. Du moins pour l'instant. Selon NPD Group, un des leaders mondiaux dans le domaine des études de marché, ses ventes ont augmenté de 8,4 % au cours des huit premiers mois de l'année, représentant 136 millions d'euros. Un montant inférieur à la réalité car la société ne dispose des données que de deux tiers des distributeurs et détaillants actifs dans le pays.

Carton pour les produits à licence

Avec la France et l'Allemagne, la Belgique fait partie du peloton de tête des pays d'Europe où le marché du jouet a connu la plus forte croissance entre janvier et fin août 2011. En Italie et en Espagne, où la crise frappe plus directement le consommateur, les ventes de jouets ont reculé, respectivement de 1 et 4 %.

"Le marché est porté par l'actualité cinématographique et les produits à licence, plus particulièrement ceux estampillés Cars, qui sont en bonne voie pour battre un record de vente non seulement en Belgique mais aussi en Europe. On s'attend à un chiffre d'affaires de 200 millions d'euros", détaille Frédérique Tutts, analyste de NPD Group. Parmi les autres licences qui cartonnent, on trouve Beyblade (toupies), Star Wars et Hello Kitty. Quant aux Schtroumpfs, ils arrivent en 13e position mais, après la sortie du film cet été, ils étaient rien que pour le mois d'août en quatrième position.

Malgré l'engouement pour les jouets à licence, c'est Lego qui reste la marque la plus vendue en Belgique avec une croissance à deux chiffres. Au cours des huit premiers mois de l'année, les ventes de jeux de construction (Lego en tête) ont d'ailleurs progressé de 30 %. Même si la crise semble à présent redoubler d'intensité, NPD Group ne s'attend pas à une dégradation de la situation pour la Saint-Nicolas et la Noël. A voir...

Sandrine Vandendooren

En savoir plus sur:

Nos partenaires