Le Groupe Randstad va mener une restructuration: 165 emplois menacés

19/06/13 à 14:21 - Mise à jour à 14:21

Source: Trends-Tendances

Le Groupe Randstad, prestataire de services en ressources humaines et spécialisé dans le travail intérimaire, va mener une restructuration qualitative et quantitative en Belgique. Restructuration qui menace 165 emplois sur 1.957 postes.

Le Groupe Randstad va mener une restructuration: 165 emplois menacés

© Gerard Stolk (via Flickr)

"Depuis 2008, la conjoncture économique, et donc le marché belge du travail intérimaire, s'avère très instable. En outre, un certain nombre de développements ont un impact structurel négatif sur l'utilisation de travailleurs intérimaires, parmi lesquels le coût salarial élevé en Belgique, le glissement rapide de l'emploi du secteur de l'industrie vers le secteur des services, la numérisation et la concurrence croissante de la sous-traitance et du travail indépendant", explique Randstad pour justifier sa décision.

Randstad propose de regrouper B-Bridge et les centres de services de Randstad et de Tempo-Team en un seul centre de services. Des réductions d'effectifs aux différents niveaux du management de l'organisation commerciale et des centres de services sont prévus. Le nombre de consultants dans les différents bureaux ne serait quant à lui pas modifié, précise Randstad.

"Rien ne changerait non plus pour les autres services RH de Randstad et de Tempo-Team. Randstad et Tempo-Team resteraient présents sur le marché avec des enseignes clairement distinctes. La réorganisation aurait pour conséquence la suppression de 165 emplois. Au total, le Groupe Randstad emploie 1.957 personnes", poursuit la société de travail intérimaire. Et le communiqué de presse précise encore : "Le vaste marché des services RH offre de nombreuses opportunités. Celles-ci ne peuvent toutefois plus être pleinement exploitées dans le cadre de l'organisation actuelle. Pour conserver le leadership sur le marché du travail de demain et, à terme, le renforcer, notre organisation devrait dès lors être adaptée."

La consultation des conseils d'entreprise sur cette proposition a été entamée ce mercredi dans le cadre de la loi Renault.

En savoir plus sur:

Nos partenaires