Le groupe japonais Canon fait une OPA sur Iris

19/09/12 à 09:32 - Mise à jour à 09:32

Source: Trends-Tendances

Le groupe japonais Canon lance une OPA amicale sur Iris. Le patron et fondateur de l'entreprise, Pierre de Muelenaere, restera aux commandes et assure que l'entreprise restera une entité autonome, qui conservera sa marque.

Le groupe japonais Canon fait une OPA sur Iris

Souvent présentée comme un exemple de ce que le Wallonie peut produire comme entreprise technologique, Iris va devenir un peu japonais. Le groupe Canon, qui détenait déjà 17% dans l'entreprise depuis 2009, souhaite racheter complètement cette société spécialisée dans les technologies de reconnaissance de caractères et de documents.

"Une prime de 50%"

Une OPA sera lancée par Canon Europa n.v. sur Iris Group, société cotée sur l'Euronext. Les actionnaires feront une bonne affaire. " La prime se situe environ à 50%, puisque le prix proposé est de 44,5 euros pour un cours de 29 euro " nous indique Pierre de Muelenaere, administrateur délégué d'IRIS Group, co-fondateur de l'entreprise. " l'opération ne se fera pas à l'américaine " précise-t-il. " Le société restera autonome, conservera sa marque et deviendra filiale du groupe Canon, mais ne sera pas combinée avec d'autres entités du groupe. " Pierre de Muelenaere a signé un accord qui le maintien 3 ans à la tête de l'entreprise.

Pour quoi cette acquisition ?

Pourquoi cette acquisition ? " Pour accélérer le développement de l'entreprise, la rendre encore plus internationale. " Canon était entré dans le capital d'Iris en 2009 pour proposer la combinaison du matériel canon d'imprimantes-scanners-copieurs et les services d'Iris. " Cela nous avait ouvert des marchés auxquels nous avions difficilement accès " indique le CEO. Canon souhaitait racheter l'entreprise pour aller plus loin dans cette stratégie. " Canon a identifié les solutions d'entreprise et les services professionnels comme des domaines clés pour sa croissance future " indique Rokus Van Iperen, patron de Canon Europe, Moyen Orient et Afrique dans le communiqué annonçant l'OPA, " et nous pensons que cet investissement amènera des opportunités à long terme pour mettre à profit nos succès présents dans les domaines des solutions et conseils d'entreprise. Nous travaillerons étroitement avec I.R.I.S. Group. "

Iris est né à Louvain-La-Neuve, dans les laboratoires de l'UCL, en 1981. Pierre De Muelenaere, qui terminait ses études d'ingénieur civil, avait conçu des circuits électroniques destinés à la reconnaissance de caractères, avec un Jean-Didier Legat. Ces travaux constitueront une thèse de doctorat. Ils fondent ensemble la société IRIS en 1987 qui se développera dans les circuits, les logiciels et les services de gestion documentaire. IRIS deviendra un des premiers acteurs mondiaux de la reconnaissance de caractères et fournira notamment l'administration fiscale belge en logiciels et appareils pour " lire " les déclarations à la TVA et des revenus des personnes physiques. Et des logiciels pour des fabricants de scanner comme HP.

Partant de la reconnaissance de caractère, Iris s'est développé vers la reconnaissance de documents, leur gestion au sein des entreprises et des organisations publiques.

Le groupe IRIS occupe 500 personnes, réalisait en 2011 un chiffre d'affaires de 121,3 millions d'euros et une marge brute de 61,2 millions d'euros. Les principaux actionnaires connus du groupe sont Canon, la CNP, Pierre de Muelenaere. Ce dernier a été élu Manager de l'Année 2001 par les lecteurs du magazine Trends Tendances.

Le cours de l'action I.R.I.S augmente de moitié
Suite à cette OPA, l'action I.R.I.S était cotée à 44,20 euros mercredi matin à la Bourse de Bruxelles. C'est 48% de plus que mardi après-midi, lorsque le cours de l'action a été suspendu. Toutefois, cela reste moins que les 70 euros que Canon avait payé en 2009 pour acheter 17% des titres.


Robert van Apeldoorn

En savoir plus sur:

Nos partenaires