Le Grand Musée du Caire: un projet pharaonique mené par le Belge Besix

23/08/13 à 14:50 - Mise à jour à 14:50

Source: Trends-Tendances

Situé quasiment au pied des pyramides, le chantier du Grand Musée du Caire, qui doit devenir le plus grand musée archéologique au monde, est une entreprise menée par un joint-venture entre la société belge Besix et l'égyptienne Orascom Construction Industries.

Le Grand Musée du Caire: un projet pharaonique mené par le Belge Besix

Ce chantier, qui emploie entre 500 et 2.000 ouvriers selon la période de l'année, devrait être terminé en 2015. Le Grand Musée du Caire accueillera un grande partie des pièces du musée égyptien du Caire, sis place Tahrir. Plus de 130.000 pièces, parmi lesquelles les éléments du tombeau de Toutânkhamon, seront hébergées dans ce nouveau musée d'une surface de plus de 20.000 m².

Ce chantier est mené par la société belge Besix, en coopération avec un entreprise égyptienne. Il constitue un défi technique pour les ingénieurs et architectes. "Le musée ne comporte pas d'angle droit ou de lignes parallèles. Tout est fondé sur une logique de triangle", explique Juan Nollet, BIM engineer sur le site.

Interrogé quant à la récente baisse de l'affluence touristique, Alfred Reyners, le responsable du chantier pour Besix, se veut rassurant. "C'est un projet d'avenir nécessaire au développement économique égyptien", estime-t-il.

Il admet cependant que la situation politique actuelle pose des questions quant à l'aspect financier du projet. "54% du financement doit venir de l'Etat égyptien. Or, nous ne disposons pas encore de cet argent, ce qui pourrait ralentir sa conclusion", a-t-il expliqué.

En savoir plus sur:

Nos partenaires