Le Futuroscope ou comment continuer à innover autrement

19/08/18 à 12:00 - Mise à jour à 10:04
Du Trends-Tendances du 26/07/18

Confronté à une concurrence féroce et à un public de plus en plus exigeant, le parc de loisirs français qui a bâti son ADN sur les images immersives mise sur des attractions dynamiques de plus en plus coûteuses pour attirer les visiteurs. Mais pas seulement. Au-delà des sensations fortes, la direction souhaite faire de son site un nouveau lieu de ressourcement.

La France inaugure ses limitations de vitesse à 80 km/h mais il est encore permis de rouler à tombeau ouvert sans risquer le retrait de permis ni le double tonneau. A condition de se rendre au Futuroscope, le parc de loisirs du centre-ouest de l'Hexagone, où l'on peut prendre place à bord d'une Peugeot 208 WRX ou plus exactement son avatar virtuel. L'attraction s'appelle Sébastien Loeb Racing Xperience. Pour quelques minutes, le spectateur embarque dans un bolide de 580 chevaux lancé à toute allure dans les petits chemins de campagne aux côtés du nonuple champion du monde de rallye. L'illusion est plus que parfaite. Equipé d'un casque de réalité virtuelle dernier cri avec son spatialisé, assis dans un siège-baquet articulé sur six axes, le " copilote ", secoué comme un prunier, savoure son parcours ponctué d'effets d'accélération, de freinage et d'embardées. Il y a même des effluves boisés qui viennent titiller les narines.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires