Le dividende de Delhaize diminue pour la première fois en 10 ans

07/03/13 à 08:45 - Mise à jour à 08:45

Source: Trends-Tendances

Après une chute du bénéfice net de 77% en 2012, Delhaize a diminué son dividende pour la première fois en 10 ans. Le groupe propose un dividende brut de 1,40 euro par action alors qu'un an auparavant le dividende était de 1,76 euro. Aussi bien aux Etats-Unis qu'en Belgique, les bénéfices ont considérablement diminué au quatrième trimestre 2012.

Le dividende de Delhaize diminue pour la première fois en 10 ans

© BELGA

Le Groupe Delhaize a terminé 2012 avec des revenus de 22,7 milliards euros, ce qui représente une augmentation de 7,7% (à taux de change réels). Le bénéfice net est cependant en fort recul (-77,8%), à 105 millions euros.

Le dernier trimestre 2012 a été particulièrement mauvais, ressort-il de chiffres publiés jeudi par le groupe avant l'ouverture de la bourse. La perte nette s'élève à 168 millions euros.

Sur le marché américain, au quatrième trimestre 2012, la marge d'exploitation sous-jacente a diminué de 35,7% à 156 millions ê (120 millions d'euros).

En Belgique, la diminution de la marge d'exploitation sous-jacente est de 15,1%, à 53 millions euros. "L'année 2012 a été difficile en raison de l'augmentation des parts de marché des discounters et cette tendance ne devrait pas s'inverser", a commenté Delhaize.

Delhaize Belgique a enregistré des revenus de 4,9 milliards d'euros en 2012, une augmentation de 1,6% par rapport à 2011.

En Europe, Delhaize Belgique se concentrera sur la poursuite de la revitalisation de son enseigne "en renforçant ses forces historiques" (marques propres, qualité et santé, assortiment, etc) tout en veillant à améliorer son positionnement global en prix et ses structures de coûts.

Delhaize n'est pas surpris des résultats décevants en 2012

Le Groupe Delhaize n'est pas surpris des résultats décevants en 2012 et s'attendait à des pertes, a commenté jeudi Pierre-Olivier Beckers, administrateur délégué du Groupe Delhaize, lors de la publication des résultats annuels. Le groupe tient à souligner les efforts fournis l'an dernier, notamment en termes de cash-flow libre. Les revenus du groupe ont atteint 22,7 milliards d'euros, soit une hausse de 7,7 pc à taux de change réels mais le bénéfice net s'est établi à 105 millions d'euros, soit une diminution de 77,8 pc à taux de change réels. Le groupe explique la croissance des revenus par différents facteurs. Il y a d'abord une hausse de 0,9 pc aux Etats-Unis, qui ne tient pas compte de l'impact de la fermeture de 126 magasins. Ensuite, il faut noter une augmentation de 1,6 pc en Belgique à la suite de la croissance du réseau et du chiffre d'affaires comparable de 0,6 pc ainsi qu'une hausse de 34,1 pc à taux de change identiques dans le Sud-Est de l'Europe et l'Asie après l'acquisition des activités Maxi en 2011. Enfin, les bons résultats en Grèce et en Roumanie constituent aussi un élément explicatif.

Le groupe justifie la forte diminution du bénéfice net, part du Groupe, "principalement par l'optimisation du portefeuille et des pertes de valeurs, partiellement compensées par l'impact favorable de charges d'impôt moins élevées".

Le groupe a par ailleurs souligné que la décision de diminuer le dividende en 2013 (de 1,40 euro par action contre 1,76 euro un an auparavant) s'inscrit dans la volonté du groupe de "maintenir sa solidité financière et d'atteindre une croissance des revenus".

Le groupe a tenu à mettre en avant les efforts fournis l'an dernier, notamment en termes de cash-flow libre. En 2012, 772 millions d'euros de cash-flow libre ont été générés.

Delhaize veut ouvrir une vingtaine de magasins en Belgique cette année

Le Groupe Delhaize a l'intention, en 2013, de poursuivre sa politique de prix, tout en accélérant la croissance de ses revenus et en contrôlant ses coûts, a-t-il souligné jeudi lors de la présentation des résultats annuels 2012. Le groupe veut s'appuyer sur des signes encourageants constatés durant le quatrième trimestre, en particulier aux Etats-Unis.

En Belgique, il veut poursuivre la "revitalisation de son enseigne en renforçant ses forces historiques (marques propres, qualité et santé, fraîcheur, assortiment et expérience d'achat)", tout en améliorant ses prix et ses coûts. Même si sa part de marché a reculé en 2012, le groupe a l'intention d'ouvrir en Belgique entre 25 et 30 magasins.

Dans le Sud-Est de l'Europe, le groupe a l'intention de poursuivre sa croissance dans tous les marchés et de gagner des parts de marché en Grèce, "malgré l'environnement économique actuel".

Aux Etats-Unis, l'objectif est d'accélérer la croissance de Food Lion. "Le Groupe déploiera le repositionnement d'enseigne à 360 autres magasins Food Lion", a-t-il précisé. Le groupe a l'intention d'améliorer la compétitivité des prix chez Hannaford, de réaliser des économies de coûts chez Delhaize América et d'améliorer les résultats de Bottom Dollar Food et Sweetbay.

Le groupe prévoit des investissements à hauteur de 650 millions d'euros en 2013 et l'ouverture de 200 magasins, principalement dans le Sud-Est de l'Europe et en Asie.

Le groupe espère générer 500 millions d'euros de cash-flow libre en moyenne par an entre 2013 et 2015.

En savoir plus sur:

Nos partenaires