Le débat continue autour du salaire des dirigeants de Dexia

07/02/14 à 07:02 - Mise à jour à 07:02

Source: Trends-Tendances

Les représentants des gouvernements belge et français ont rejeté les dernières propositions de rémunération des dirigeants de Dexia présentées par le management de la banque au comité de rémunération, rapporte vendredi L'Echo. Ces propositions restent trop près du seuil des 450.000 euros qui avait suscité la polémique.

Le débat continue autour du salaire des dirigeants de Dexia

© Image Globe

Au mois de janvier dernier, la révélation d'une augmentation de 30% du salaire touché par les membres du comité de Dexia - passant ainsi de 340.000 à 450.000 euros bruts - avait déclenché de vives protestations dans les rangs politiques et syndicaux. Le conseil d'administration avait accordé ces augmentations après un avis du comité de rémunération mais le ministre des Finances Koen Geens et son homologue français Pierre Moscovici avaient finalement demandé au comité de revoir cette augmentation salariale.

Selon L'Echo, les dernières propositions, déposées ce mardi, restent "inacceptables" pour les deux gouvernements. Le management de Dexia devra donc en formuler d'autres avant le 19 février, date du dernier conseil d'administration avant la publication des résultats. Un nouveau comité de rémunération est d'ailleurs prévu la semaine prochaine. D'après les informations du journal, on évoque en coulisses le risque que ces dirigeants partent vers des institutions financières plus généreuses. Leur départ pourrait inquiéter les marchés financiers.

Nos partenaires