Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

08/07/16 à 11:35 - Mise à jour à 11:46

Le cruel dilemme de la voiture autonome: sauver la vie des passagers ou celle des piétons ?

L'information fait pas mal de bruit médiatique en ce moment aux Etats-Unis. Il s'agit en réalité plutôt d'une interrogation : les voitures dites autonomes sont-elles sûres ou dangereuses pour leurs conducteurs ?

Le cruel dilemme de la voiture autonome: sauver la vie des passagers ou celle des piétons ?

© Internet

La question a refait surface ces derniers temps pour deux raisons. La première, c'est que le MIT, l'une des plus prestigieuses universités américaines a réalisé une étude sur ces voitures autonomes. L'institut de technologie basé à Boston rappelle qu'en cas de collision avec des piétons, l'algorithme d'une telle voiture devra trancher. Faut-il mettre en danger la vie du ou des passagers en percutant un mur pour éviter la collision ou choisir de foncer sur les piétons ?

La question n'est pas encore tranchée, car qui voudra acheter une voiture programmée pour tuer le passager de la voiture autonome sous prétexte que les piétons sont plus nombreux ?

Le deuxième élément qui médiatise la voiture autonome, c'est cet accident mortel avec une Tesla le 7 mai dernier. Le conducteur de la Tesla avait mis en marche le système de pilotage automatique dénommé Autopilot. L'enquête est en cours pour savoir ce qui est vraiment arrivé, mais toujours est-il que cette voiture a percuté un camion qui s'était mis perpendiculairement sur la route.

Partager

Qui voudra acheter une voiture programmée pour tuer son passager sous prétexte que les piétons sont plus nombreux ?

Visiblement, ni le conducteur ni le système de pilotage automatique ne l'avaient vu. Le conducteur du camion a précisé que le malheureux conducteur de la Tesla était en train de regarder une vidéo d' Harry Potter, la vidéo tournait d'ailleurs encore après l'accident.

Tesla, de son côté a rappelé qu'il s'agit du premier accident sur plus de 200 millions de kilomètres parcourus par ses véhicules équipés du système Autopilot. La société d'Elon Musk ajoute que son système de pilotage automatique est embarqué par défaut sur ses véhicules et que le conducteur est prié de garder ses mains sur le volant.

En attendant d'y voir plus clair dans cette triste affaire, cet accident mortel suscite d'ores et déjà pas mal d'interrogations. D'autant plus que les systèmes de navigation automatique sont en train de se généraliser sur les voitures haut de gamme.

A l'avenir, ces voitures seront d'ailleurs totalement autonomes. La question se pose avec d'autant plus d'acuité que les choses vont vite, très vite, le constructeur automobile BMW vient en effet d'annoncer qu'il veut lancer des voitures électriques entièrement autonomes à l'horizon 2021, plus que jamais le débat sur la sécurité va faire rage.

Nos partenaires