Le coût salarial n'est pas le seul frein aux exportations

03/06/17 à 08:35 - Mise à jour à 08:35
Du Trends-Tendances du 01/06/17

Plus que la compétitivité, c'est le dynamisme des marchés potentiels qui soutient les exportations belges, constate une étude de l'Ires.

Ces sempiternelles discussions sur la compétitivité de l'économie belge seraient-elles, au moins partiellement, vaines ? La question se pose à la lecture de la dernière livraison des Regards économiques de l'Ires (UCL). Vincent Bodart et Sébastien Fontenay y décortiquent l'évolution des exportations belges et constatent que le facteur dominant n'est pas la compétitivité mais plutôt le dynamisme des marchés potentiels à l'exportation. Un constat un brin démoralisant pour nos décideurs politiques : ils peuvent faire ce qu'ils veulent, ils ne pèsent que marginalement sur le l...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires