Le coût de la main-d'oeuvre repart à la hausse en Belgique

15/12/16 à 17:11 - Mise à jour à 19:45

Source: Belga

Le coût de la main-d'oeuvre est reparti à la hausse en Belgique au troisième trimestre 2016, influencé par la première indexation intervenue depuis le saut d'index décrété par le gouvernement fédéral en 2014. Cette augmentation est de 0,9%, selon des chiffres publiés jeudi par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Le coût de la main-d'oeuvre repart à la hausse en Belgique

© Getty Images/iStockphoto

Ces chiffres évoquent le coût de la main-d'oeuvre par unité produite. L'OCDE parle de coût salarial par employé, mis en rapport avec la productivité. Le coût unitaire du travail a augmenté au dernier trimestre de 0,3% dans la zone euro. La Belgique a enregistré une augmentation de 0,9%, ce qui représente l'augmentation la plus importante pour un pays membres de l'OCDE. L'Allemagne a enregistré une hausse de 0,7% et la France 0,1%. A l'inverse, la plus importante diminution a été enregistrée en Grèce (-0,6%). Selon l'économiste en chef de la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB), Edward Rossens, l'indexation de nombreux salaires est l'explication majeure de cette augmentation. "L'indice pivot pour les allocations sociales et les salaires dans le secteur public a été dépassé en mai 2016, le salaires ont donc augmenté en juillet dans les services publics (+2%).

Cette indexation concernait quelque 800.000 personnes, soit quelque 20% de la population active. L'indexation a eu un impact de 0,4% sur le coût salarial global. En outre, certains travailleurs du privé ont également bénéficié d'une indexation. Les coût salariaux avaient diminué les trimestres précédents, notamment en raison du saut d'index décrété en 2014 par le gouvernement fédéral et de la modération salariale visant à réduire le handicap salarial avec les pays voisins.

Le coût salarial avait donc diminué chaque trimestre de l'année 2015, ainsi qu'au deuxième trimestre de l'année 2016 (-0,8%). Une augmentation de 0,7% avait toutefois été enregistrée au premier trimestre 2016. L'augmentation du coût salarial au premier trimestre de 2016 relevait de l'augmentation salariale conventionnelle, selon l'économiste en chef de la FEB. La baisse enregistrée au deuxième trimestre était, elle, à mettre à l'actif du tax shift. Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne, publiera ses chiffres sur le coût salarial la semaine prochaine.

TrendsInformation Services

Nos partenaires