Le ciel africain est en ébullition

09/02/11 à 11:38 - Mise à jour à 11:38

Source: Trends-Tendances

Naissance de nouvelles compagnies, multiplication des dessertes internes au continent et en provenance d'Europe : le ciel africain est en pleine ébullition... au prix d'une concurrence croissante entre transporteurs nationaux et grands groupes, principalement européens, sur fond de grandes alliances commerciales.

Le ciel africain est en ébullition

© Bloomberg

Air Sénégal : lancement entouré de protectionnisme

Dans une volonté de reconquérir le marché du ciel africain, le Sénégal a lancé, le 25 janvier, sa propre compagnie nationale, Sénégal Airlines, dotée au départ de deux Airbus A320, pour desservir dans un premier temps quelques capitales ouest-africaines, comme Abidjan, Bamako (Mali), Banjul, Conakry, Nouakchott (Mauritanie) et Ouagadougou (Burkina Faso) à raison de douze vols par jour.

Son capital de 16 milliards de francs CFA (plus de 25 millions d'euros) est détenu à 64 % par des investisseurs privés nationaux et à 36 % par l'Etat sénégalais.

Le pays n'avait plus de compagnie nationale depuis qu'Air Sénégal International (ASI) a cessé ses activités en avril 2009. Le gouvernement sénégalais a toutefois fait preuve de protectionnisme en interdisant à des compagnies étrangères - la belge Brussels Airlines, la burkinabé Air Burkina et la malienne Air Mali - de desservir les capitales d'Afrique de l'Ouest au départ de Dakar.

Cameroon Airlines : vol inaugural Douala-Yaoundé-Paris le 28 mars

Au Cameroun, un nouveau transporteur national, Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co), devrait effectuer son vol inaugural Douala-Yaoundé-Paris le 28 mars. Elle débutera ses activités avec deux Boeing B-767, dont l'un hérité de la défunte Camair, dissoute en 2008. D'ici l'été 2011, elle devrait recevoir deux autres B-737.

Kenya Airways : propriété d'Air France-KLM à 26 %

En Afrique de l'Est, Kenya Airways veut étendre son réseau africain en 2011, un développement axé sur le lancement de trois nouvelles routes d'ici octobre, l'achat de nouveaux avions et l'augmentation du nombre de vols - alors qu'elle dessert déjà 42 destinations depuis sa base de Nairobi. Elle souhaite renforcer certaines liaisons, en particulier vers Juba, capitale du Sud-Soudan qui vient de voter par référendum pour son indépendance, sur laquelle elle veut passer de un à deux vols par jour.

Kenya Airways, détenue à hauteur de 26 % par Air France-KLM, a également annoncé l'acquisition de nouveaux appareils - deux Boeing 737-800 et trois Embraer - qui porteront sa flotte à 31 appareils (sans compter neuf Boeing 787 Dreamliner, dont la livraison est prévue entre 2013 et 2015).

Rwandair : liaison directe Kigali-Brazzaville trois fois par semaine

Au Rwanda, la compagnie nationale, Rwandair, lancera le 3 mars une liaison directe entre Kigali et Brazzaville, qu'elle assurera trois fois par semaine. Ce sera sa 13e destination.

South African Airways : vol quotidien Johannesburg-New York

Plus au sud, South African Airways (SAA) assurera, dès le 1er mai, un vol direct quotidien entre Johannesburg et New York en Airbus A340-600. SAA engagera en outre des Airbus A340 sur ses routes vers la Namibie et le Kenya. Sur la liaison quotidienne entre Johannesburg et Nairobi, l'arrivée du nouvel appareil le 27 février permettra de passer de 2.918 à 3.500 sièges par semaine.

Afrique : les compagnies occidentales ne sont pas en reste

Les grandes compagnies aériennes européennes, historiquement présentes en Afrique, ne veulent toutefois pas rester sur la touche.

Brussels Airlines, née des cendres de la défunte Sabena et détenue à hauteur de 45 % par l'allemande Lufthansa, progresse dans la création d'une filiale en République démocratique du Congo (RDC), Korongo, dont elle détiendra la moitié du capital, le solde étant aux mains du groupe George Forrest International (GFI).

Quant au groupe Air France-KLM, il inaugurera le 27 mars, au départ de l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle, des vols vers Monrovia (Liberia) et Freetown en Sierra Leone, en continuation des liaisons Paris-Conakry, à l'image des vols triangulaires que pratique déjà Brussels Airlines en Afrique. Ces deux nouvelles destinations, assurées en Airbus 330-200 équipés de 207 sièges, s'ajouteront aux 43 actuellement desservies par le réseau d'Air France, de KLM et des partenaires africains en Afrique.

Ces grandes manoeuvres dans le ciel africain s'inscrivent dans le cadre des grandes alliances commerciales entre compagnies. Star Alliance réunit 27 compagnies, dont Lufthansa, Thai, United Airlines, US Airways et Brussels Airlines, les africaines SAA, Egyptair et Ethiopian Airlines. Ces trois compagnies aériennes réfléchissent à créer une filiale commune destinée au marché d'Afrique de l'Ouest.

Sa grande rivale est Sky Team, dont Air France est membre, elle aussi bien implantée sur le continent.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires