Le chinois ChemChina va prendre le contrôle de Pirelli

23/03/15 à 10:44 - Mise à jour à 10:44

Source: Belga

La holding italienne Camfin, principal actionnaire de Pirelli, 5e producteur mondial de pneumatiques, a annoncé dimanche soir avoir signé avec la société CNRC, contrôlée par ChemChina, un accord de "partenariat industriel à long terme concernant Pirelli".

Le chinois ChemChina va prendre le contrôle de Pirelli

/ © Reuters

L'accord prévoit la création d'une nouvelle société, Bidco, qui sera l'actionnaire principal de Pirelli et "sera indirectement contrôlée par CNRC, en partenariat avec Camfin", précise un communiqué.

"L'opération prévoit la nomination du président de la part de CNRC tandis que Marco Tronchetti Provera", l'actuel patron, restera "administrateur délégué", c'est-à-dire patron opérationnel du groupe.

"Le siège et le savoir-faire de Pirelli seront maintenus en Italie", précise le communiqué en ajoutant que leur éventuel déplacement ailleurs demandera une "majorité renforcée", la presse évoquant 80% des voix.

Le prix proposé par les Chinois pour entrer au capital de Pirelli est de 15 euros par action, comme anticipé vendredi par la presse. "Le partenariat avec un acteur global comme ChemChina (...) représente une grande opportunité pour Pirelli", a commenté M. Tronchetti Provera, cité par le communiqué.

Le titre Pirelli en nette hausse ce lundi

A 08H45 GMT, le titre gagnait 3,48% à 15,76 euros, dépassant largement le seuil de 15 euros retenu pour la complexe transaction dévoilée dimanche, qui prévoit à terme le lancement d'une opération publique d'achat sur l'ensemble du capital du groupe et son éventuel retrait du titre de la Bourse de Milan.

Selon l'agence financière Radiocor, cette nette hausse signifie que les investisseurs réclament une réévaluation du prix pour adhérer à l'OPA. "Le succès de l'OPA à 15 euros ne peut pas être considéré comme acquis. Il sera important de voir comment se comportera un gros actionnaire de Pirelli comme Malacalza", selon les analystes de la banque Akros cités par l'agence.

Outre la holding Camfin (26,2%), qui a signé l'accord avec le groupe chinois, les autres principaux actionnaires directs de Pirelli sont actuellement Malacalza Investimenti (7%), la famille Benetton (4,6%) et Mediobanca (4,1%).

Camfin est elle-même détenue pour moitié par le géant pétrolier russe Rosneft et pour le reste par Nuove Partecipazioni (société du PDG de Pirelli Marco Tronchetti Provera), et de manière minoritaire par les banques italiennes UniCredit et Intesa Sanpaolo.

En savoir plus sur:

Nos partenaires