Le Brexit menace les constructeurs automobiles de l'UE et leurs objectifs CO2

19/03/18 à 14:42 - Mise à jour à 14:41

Source: Belga

Les constructeurs automobiles européens s'inquiètent de la faisabilité de leurs objectifs CO2 pour 2021 si, en raison du Brexit, le marché britannique n'est plus repris dans les calculs, a annoncé lundi à Bruxelles l'organisation coupole AECA. Alors qu'un sommet européen doit encore se pencher sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union dans les prochains jours, les constructeurs appellent les négociateurs à clarifier le système d'homologation qui prévaudra.

Le Brexit menace les constructeurs automobiles de l'UE et leurs objectifs CO2

© Getty Images/iStockphoto

Le marché britannique est le deuxième plus important en Europe et est dès lors très important pour les constructeurs dans la réalisation de leurs objectifs CO2 (une moyenne de 95 grammes de CO2/km d'ici 2021). S'ils n'y parviennent pas, ils s'exposent à de lourdes amendes. Le marché britannique est d'une importance capitale puisqu'il concentre 16% des ventes de véhicules électriques en Europe et 31% de tous les véhicules rechargeables. "Exclure les chiffres du Royaume-Uni des calculs CO2 laisserait un temps vraiment limité à l'industrie pour réajuster ses stratégies, établies de longue date, en vue d'atteindre les objectifs", tonne le secrétaire général de l'ACEA, Erik Jonnaert.

Pour lui, il est également urgent de lever toute ambiguïté sur la question de l'homologation. "L'industrie s'inquiète de savoir si les véhicules qui seront homologués par les autorités britanniques pourront encore être vendus dans l'UE après le Brexit et vice versa." Aujourd'hui, un véhicule doit recevoir un certificat de conformité dans un Etat-membre pour pouvoir être vendu dans le reste de l'Union. L'ACEA demande que ces certificats restent reconnus d'un côté et de l'autre de la Manche quand le Brexit deviendra effectif.

Enfin, les constructeurs européens s'inquiètent également des modifications des règles douanières. "Quel que soit le scénario du Brexit retenu, il est essentiel que les autorités de l'UE et du Royaume-Uni commencent dès à présent à préparer une simplification des procédures douanières et une augmentation de leurs capacités."

En savoir plus sur:

Nos partenaires