Le bon coup marketing d'Elio et de Google

16/04/13 à 15:20 - Mise à jour à 15:20

Source: Trends-Tendances

Le géant de la recherche en ligne "aime la Belgique" : il a annoncé qu'il allait augmenter la surface de son centre de données et y investir 300 millions d'euros supplémentaires. L'occasion pour le premier ministre et la Ville de Mons de faire un brin de marketing pour la région.

Le bon coup marketing d'Elio et de Google

© Google

Elio Di Rupo n'a pas hésité à endosser le gilet jaune de sécurité et le casque de chantier aux couleurs de Google, la semaine passée, lors du lancement officiel des travaux du géant de la recherche sur le site de son datacenter, à Saint-Ghislain près de Mons. Et pour cause : Google a annoncé qu'il allait investir pas moins de 300 millions d'euros pour augmenter la superficie de son centre de stockage. Cela conforte donc l'intérêt du géant du Net pour la Belgique et, plus particulièrement la Wallonie, après avoir injecté environ 250 millions d'euros pour s'installer sur le site wallon (lancé en 2010). Une nouvelle qui permet au Premier ministre d'afficher un large sourire à une période où les entreprises ont plutôt tendance à licencier (Caterpillar, Arcelor, Saint-Gobain).

La nouvelle construction, réalisée par Crystal Computing (la firme que Google avait créé en 2007 pour discrètement s'installer et que le groupe a conservée pour la gestion de son datacenter belge) devrait être achevée à la fin de l'automne. Ensuite Google prendra encore un peu de temps pour les installations informatiques intérieures. Mais quelles seront les retombées pour la Belgique ?

Suite à la conférence de presse organisée pour l'occasion, l'engagement de 200 nouveaux employés a souvent été cité, mais "tempéré" par Google : "ce n'est pas parce que la surface réservée aux serveurs doublera que le nombre de personnes suivra en conséquence". Le géant préfère avancer le chiffre de 350 ouvriers du bâtiments et ingénieurs à qui il "donnera du travail"... durant les travaux. Car le datacenter emploie proportionnellement peu de monde : les comptes officiels de Crystal Computing font état de... 40 personnes (en 2011). En réalité, Google fait appel à une série de sous-traitants (catering, sécurité ou nettoyage). Et pour l'heure, les offres vacantes de Google pour Saint-Ghislain ne concernent que 5 ingénieurs et 1 personne administrative.

En termes financiers, le datacenter de Google (qui avait profité d'aides à l'investissement de la part de la Région wallonne) a généré un chiffre d'affaires de 116 millions d'euros en 2011 (37 millions d'euros de plus qu'en 2010 !), provenant essentiellement de services d'hébergement facturés à Google Ireland ltd. Ce qui permet à Google/Crystal Computing de dégager un bénéfice de 8,5 millions d'euros, sur lequel la firme paie assez peu d'impôts.

"Si cela ne crée par énormément d'emplois en Belgique, la présence de Google à Saint-Ghislain reste positive en terme d'image et d'attractivité pour la Région", avance un observateur. C'est en tout cas ce sur quoi Elio Di Rupo et la ville de Mons entendent surfer. La Ville de Mons se félicite déjà de la "nouvelle orientation que prend Mons-Borinage" où la "Mons Digital Innovation Valley (!) commence à prendre forme" avec, en vue, pas moins de 1.500 à 2.000... (futurs) emplois. Si ce n'est pas un joli marketing régional...

Christophe Charlot

En savoir plus sur:

Nos partenaires