Le Belge serait-il le plus fainéant de la zone OCDE ?

12/04/11 à 14:49 - Mise à jour à 14:49

Source: Trends-Tendances

Le Belge est actif sept heures par jour en moyenne, dont un peu plus de la moitié en travail rémunéré. C'est le taux le plus faible de la zone OCDE. La comparaison avec le Mexicain, par exemple, est cruelle...

Le Belge serait-il le plus fainéant de la zone OCDE ?

Le Belge travaille en moyenne sept heures par jour, de manière rémunérée ou non : c'est le temps le plus faible de tous les pays de l'OCDE, selon le rapport de l'Organisation de coopération et de développement économiques publié mardi.

Le Belge preste en moyenne 227 minutes (un peu plus de trois heures et demie) de travail rémunéré et 200 minutes de travail non rémunéré (tâches ménagères et achats, principalement). La moyenne des pays de l'OCDE est de huit heures de travail, rémunéré ou non, par jour.

Ce sont les Mexicains qui travaillent le plus, passant 342 minutes par jour à travailler contre rémunération (plus de cinq heures et demie) et 253 minutes par jour aux tâches ménagères.

Parallèlement, les Belges consacrent 5,4 heures par jour à leurs loisirs, ce qui les place en 5e position en termes de loisirs. La moyenne OCDE est de 4,8 heures. Les Mexicains consacrent quant à eux 220 minutes (3,7 heures) à leurs loisirs.

Chômage, enfants, protection sociale, retraite : les autres enseignements du rapport de l'OCDE

- Les parents belges passent en moyenne 2,9 heures avec leurs enfants chaque jour, troisième temps le plus faible de l'OCDE, où la moyenne s'établit à quatre heures. En Belgique, la part des enfants vivant sans parent ou dans des familles monoparentales s'élève à 23 %, 4e plus élevée de l'OCDE où la moyenne est de 17 %. En outre, plus d'un jeune sur quatre âgés de 15 ans (27 %) a au moins un parent né à l'étranger, ce qui est bien plus élevé que la moyenne OCDE de 19 %.

- Après l'Espagne, la Belgique présente l'écart de chômage le plus élevé pour les immigrés. Le taux de chômage des immigrés est de 9,6 points de pourcentage plus élevé que le taux de chômage des natifs, bien au-dessus de la moyenne de l'OCDE de 3,3 points de pourcentage d'écart.

- Les dépenses de protection sociale en Belgique se placent au 4e rang le plus élevé de l'OCDE, représentant 26 % du PIB contre une moyenne de 19 % dans l'OCDE, tandis que les inégalités de revenus (coefficient de Gini de 0,27) sont en dessous de la moyenne OCDE (coefficient de Gini de 0,31).

- Avec un âge officiel de départ à la retraite faible et une espérance de vie élevée, le nombre potentiel d'années à la retraite s'élève à 26 ans pour les femmes belges, 5e durée la plus élevée de l'OCDE. Les hommes belges vivent en moyenne 21 ans à la retraite, près de trois ans de plus que la moyenne OCDE.

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires