Le Belge a moins eu envie d'entreprendre en 2017

13/03/18 à 18:07 - Mise à jour à 18:07

Source: Belga

L'intérêt pour l'entrepreneuriat s'est réduit en Belgique en 2017, selon les résultats du 8e rapport Amway Global Entrepreneurship (AGER), dévoilés mardi. Cette étude, publiée à l'occasion du deuxième Sommet de l'étudiant entrepreneur organisé par l'incubateur liégeois VentureLab, révèle également que l'entrepreneur belge est jeune, urbain et travaille dans un secteur qui favorise le contact humain avec le client.

Le Belge a moins eu envie d'entreprendre en 2017

© Getty Images/iStockphoto

Si en 2016, l'intérêt pour l'entrepreneuriat atteignait un pic en Belgique, l'enthousiasme s'est résorbé depuis. En 2017, la Belgique obtient un score AESI (Amway Entrepreneurial Spirit Index) de 41, contre 46 en 2016.

L'index AESI tient compte de trois variables: l'attitude positive, l'auto-efficacité et les normes sociales. Plus il est haut, plus l'intention de créer une société est forte, explique Amway.

Si le score belge reste en ligne avec l'index européen de 42, il se trouve toutefois sous le score international de 47.

Cette diminution s'explique surtout parce que seuls 37% des répondants belges ont exprimé leur envie de créer leur société, contre 47% en 2016. Par ailleurs, 38% ont estimé être équipés pour réaliser leur projet, contre 45% l'an passé.

Les Belges restent toutefois persévérants et 87% des jeunes de moins de 35 ans assurent être soutenus par leur entourage, un score nettement supérieur aux autres catégories d'âge, souligne Amway.

L'étude a également permis de dresser un profil de l'entrepreneur belge. Celui-ci a moins de 35 ans, travaille dans le secteur tertiaire et favorise le contact humain avec le client. Il travaille dans un but privé, en équipe et au sein d'un environnement urbain.

Les charges administratives représentent le plus grand frein pour créer son entreprise pour 31% des répondants, alors que dans le reste du monde, c'est l'apport financier qui est d'abord pointé du doigt.

L'autre frein est le système éducatif qui n'offre une "formation complète pour acquérir les compétences nécessaires à la création d'une entreprise" que pour 42% des répondants.

L'étude a sondé près de 50.000 personnes dans 44 pays entre avril et juillet 2017.

En savoir plus sur:

Nos partenaires