Lancement de la première plateforme de concertation Biopharma & Chimie en Wallonie

03/02/16 à 18:29 - Mise à jour à 18:29

Source: Belga

(Belga) La première plateforme de concertation Biopharma & Chimie a été lancée mercredi après-midi aux Isnes (Gembloux) par la fédération wallonne de la chimie et des sciences de la vie essenscia Wallonie et le gouvernement wallon. L'objectif de cette plateforme est de veiller à l'avenir de la chimie et de la pharmacie wallonnes, soumises à la concurrence internationale, et d'envisager un cadre de soutien au développement de cette industrie pour lui offrir "un climat économique favorable", a précisé Bernard Broze, administrateur-délégué d'essenscia Wallonie.

Les groupes de travail de cette plateforme, où seront rassemblés des représentants du gouvernement ainsi que des experts d'essenscia et d'entreprises et administrations, auront pour mission de "proposer des mesures visant à renforcer la compétitivité des entreprises du secteur allant de pair avec un développement social et environnemental harmonieux", explique Corine Petry, responsable de la communication d'essenscia, précisant que les organisations syndicales seront également associées à la démarche. Cinq domaines-clés seront couverts: énergie, innovation, formation et enseignement supérieur, environnement et infrastructures d'accès et d'accueil. Les sujets abordés seront notamment le coût de l'énergie, le renforcement de la recherche et développement (R&D), le développement de la chimie bio-sourcée, la formation en alternance ou l'application des règles environnementales. Premier secteur d'exportation wallon, l'industrie pharmaceutique et chimique représente plus de 40% du total des exportations wallonnes. "Les investissements en R&D du secteur s'élèvent à 1,5 milliard d'euros en 2014, soit plus de 60% des dépenses intra-muros du secteur privé wallon, ce qui en fait le leader de l'innovation en Wallonie. C'est donc un atout majeur pour le développement économique de la région sur lequel il faut capitaliser en synergie avec les autorités publiques", a commenté Pascal Lizin, président d'essenscia Wallonie. (Belga)

Nos partenaires