Lamaneurs: le syndicat socialiste ACOD et Ben Weyts trouvent un accord

11/04/17 à 10:09 - Mise à jour à 10:09

Source: Belga

Le syndicat socialiste ACOD et le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts (N-VA) sont parvenus lundi soir à un compromis après des heures de discussions, alors que les lamaneurs ont mené des actions ces derniers jours, a fait savoir le cabinet de Ben Weyts.

Lamaneurs: le syndicat socialiste ACOD et Ben Weyts trouvent un accord

© Belga

Le syndicat a confirmé l'information, parlant d'accord "absolument défendable vis-à-vis de la base". Le principal point de discorde, les mesures de fin de carrière, semble notamment avoir été résolu.

Les lamaneurs affiliés à l'ACOD (équivalent CGSP) avaient mené des actions vendredi et durant le week-end, en guise de protestation contre les plans de réforme de Ben Weyts, au sujet desquels le syndicat libre VSOA (SLFP) s'est quant à lui déjà déclaré d'accord, après des discussions avec le ministre.

"Après de longues discussions au cabinet du ministre Weyts, le ministre et l'ACOD ont exprimé l'espoir qu'une longue période de paix sociale débute chez les lamaneurs", communique le cabinet lundi soir. Ben Weyts "a fourni des éclaircissements quant à la concrétisation du plan d'optimisation, qui doit apporter davantage d'efficacité et un meilleur service, et sur l'application de mesures comprises dans l'accord de mars 2016. Ce dernier accord n'a pas été soutenu par l'ACOD".

Les "éclaircissements" portaient, toujours selon le cabinet, sur les mesures de fin de carrière, avec davantage de repos pour les lamaneurs, à partir de 58 ans, désireux de bénéficier d'un tel régime spécial. "Les futurs embauches de personnel ont aussi été abordées, pour lesquelles on tiendra compte des attentes en termes de trafic".

Le secrétaire adjoint de l'ACOD Eddy Hendryckx confirme lundi qu'un accord a été trouvé, qui sera proposé le plus rapidement possible à la base. "Nous prenons actuellement contact en ce sens, et nous devrions y voir plus clair d'ici à mardi midi, mais je n'ai pas de doute quant à une issue positive", indique-t-il. "Nous avons obtenu des réponses défendables, à nos préoccupations les plus importantes, comme la fin de carrière". Sur ce dernier point, l'accord obtenu va plus loin que les précédentes propositions non signées par le syndicat, précise-t-il.

TrendsInformation Services

Connectés en permanence

Connectés en permanence

A peine une vingtaine d'années se sont écoulées entre l'apparition des premiers ordinateurs ...

Nos partenaires