Lâché par les banques, Alfacam doit trouver une solution au plus vite

03/04/13 à 10:41 - Mise à jour à 10:41

Source: Trends-Tendances

Le groupe en difficultés Alfacam, spécialisé dans les services aux chaînes de télévision et aux maisons de production, a annoncé mercredi devoir trouver une solution au "plus vite" avec des investisseurs potentiels après que les banques eurent décidé mardi de ne pas prolonger le sursis temporaire de remboursement de ses obligations qu'elles lui avaient accordé.

Lâché par les banques, Alfacam doit trouver une solution au plus vite

© Belga

Les banques ont également communiqué l'annulation de leurs crédits octroyés à Alfacam. Vu "l'urgence de la situation", la société basée à Lint "va désormais essayer d'intensifier les négociations avec les investisseurs potentiels afin de trouver au plus vite une solution permettant de garantir la continuité des activités du groupe", précise-t-elle dans un communiqué.

Alfacam a entamé, fin 2012, des négociations exclusives avec l'Indien Hinduja mais la société anversoise avait laissé entendre, fin mars, que ces négociations se déroulaient "avec complexité". Alfacam disait discuter également avec d'autres parties.

Par ailleurs, Alfacam, qui est placé sous la protection de la loi sur la continuité des entreprises depuis le 26 octobre 2012 et reste protégé de ses créanciers jusqu'au 5 mai 2013, doit en principe présenter, le 15 avril, un plan de réorganisation devant le tribunal de commerce.

De plus, une assemblée générale extraordinaires des actionnaires doit se tenir le 12 avril pour se prononcer sur la continuité de l'entreprise car les fonds propres d'Alfacam sont passés sous le seuil de 50% de son capital.

En savoir plus sur:

Nos partenaires