La VRT au régime sec

08/08/14 à 09:55 - Mise à jour à 09:55

Source: Trends-Tendances

La VRT sera au régime sec dans les 5 années qui viennent. Elle devra économiser 27 millions d'euros, selon "De Tijd", voire 105 millions d'euros selon "De Morgen et "Het Laatste Nieuws".

La VRT au régime sec

© Belga

D'après le quotidien économique, les accords confidentiels conclus par le CD&V, la N-VA et l'Open Vld, prévoient que la chaîne publique flamande devra économiser 27 millions d'euros d'ici 2019, dont 15 millions l'an prochain. Au total, cela représente 5 pc de la dotation de la VRT.

Le conseil d'administration de la chaîne se réunira à la fin du mois.

"Aucune décision n'a encore été prise"

Aucune décision n'a encore été prise par la direction de la VRT sur la manière de réaliser les économies prévues, a assuré vendredi l'institut public flamand de radio-télévision après l'annonce dans la presse de différents scénarios.

La direction de la VRT a, dans un communiqué, indiqué qu'"aucune décision n'a actuellement été prise". "Y compris, par exemple sur l'avenir de MNM (l'une des chaînes de radio de l'institut, qui a succédé à l'ex-Radio Donna, ndlr) comme l'indique aujourd'hui la presse", souligne le texte.

Le député flamand Bart Tommelein (Open Vld) a dans la presse défendu la vente de la radio MNM, soulignant que la chaîne publique devait contribuer aux efforts d'assainissement du nouveau gouvernement flamand - formé par le CD&V, la N-VA et l'Open Vld.

En savoir plus sur:

Nos partenaires