La toute nouvelle Het Mediahuis envisage déjà de licencier 205 personnes!

Source: Trends-Tendances

Het Mediahuis, qui regroupe les activités éditoriales des groupes de presse Corelio et Concentra, a l'intention de supprimer 205 emplois, soit 20 % du personnel, a annoncé mercredi la direction au cours d'un conseil d'entreprise extraordinaire, a rapporté De Standaard.

La toute nouvelle Het Mediahuis envisage déjà de licencier 205 personnes!

© belga

Le siège principal de Het Mediahuis se situera à Anvers, où la rédaction de Het Nieuwsblad déménagera pour être regroupée avec celle de la Gazet van Antwerpen. Les suppressions de postes sont la conséquence du regroupement de la Gazet van Antwerpen et du Belang van Limburg avec De Standaard et Het Nieuwsblad/De Gentenaar. "Het Mediahuis veut continuer à investir dans chacune de ces entreprises de presse, qui ont chacune leur spécificité qui sera conservée", a indiqué le CEO, Gert Ysebaert. Les quatre journaux collaboreront le plus possible, ce qui doit permettre de réaliser des économies.

Ce sont principalement la Gazet van Antwerpen (GvA) et Het Nieuwsblad qui travailleront en étroite collaboration. Les rédactions des deux journaux seront regroupées à Anvers, dans l'actuel bâtiment de GvA, qui abritera également le siège principal de Het Mediahuis. La plupart des services déménageront également à Anvers. Het Mediahuis conservera cependant une implantation à Hasselt et Grand-Bigard. La rédaction du Standaard et les services nationaux de publicité resteront à Grand-Bigard et Het Belang van Limburg à Hasselt.

Les synergies ainsi créées vont déboucher sur la suppression de 205 emplois, a annoncé mercredi matin la direction au cours d'un conseil d'entreprise extraordinaire. Le Standaard n'a pas donné davantage de précisions sur les fonctions et les services touchés.

Un plan est nécessaire pour la direction Le plan d'avenir de Het Mediahuis est nécessaire pour maintenir chaque titre fort et vif, a déclaré mercredi Gert Ysebaert, CEO de Het Mediahuis, à l'issue d'un conseil d'entreprise extraordinaire.

Des précisions sur le type de postes qui seront supprimés manquent encore. Les 205 pertes d'emplois "surviendront dans toute l'entreprise, aussi bien dans les services de soutien et commerciaux que dans les rédactions. Ce plan nous offre la possibilité d'éviter des emplois doubles", a soutenu Gert Ysebaert, qui a cependant déjà confirmé que 67 postes disparaîtront au niveau rédactionnel.

Le CEO a démenti catégoriquement mercredi que le plan actuel ne soit qu'un répit pour quelques titres de presse. "Les médias sont sous forte pression mais le marché des journaux en Flandre n'est pas si mauvais comparé avec l'étranger. Le plan actuel est justement destiné à éviter des licenciements futurs."

Les derniers articles en un clin d'oeil




Nos partenaires