La tentation de l'aviation d'affaires

02/10/16 à 11:30 - Mise à jour à 12:18

Source: Trends-Tendances

Louer un jet privé pour 4.000 euros l'heure de vol ? Pour certains managers ou personnes aisées, le tarif est acceptable. Surtout avec les mesures de sécurité qui rendent les vols réguliers toujours plus fastidieux. Le marché connaît donc une certaine croissance en Belgique.

Belle machine que le Cessna Latitude présenté à la presse par NetJets début septembre, à Zaventem. Un petit vol aller-retour vers le nord des Pays-Bas suffit pour apprécier le confort des fauteuils couleur crème, la hauteur de la cabine, l'efficacité de la machine à expresso, la réactivité de l'iPad qui commande le volet des fenêtres. Il s'agit d'un biréacteur moyen, apte à rejoindre d'un coup d'aile le Moyen-Orient avec huit passagers, un successeur amélioré d'un modèle très apprécié, le Cessna XLS. NetJets venait le présenter aux clients et aux prospects de Belgique, dans l'espoir de le vendre selon la formule développée par cette société, numéro un mondial de l'aviation d'affaires en copropriété.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires