Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

24/08/17 à 13:21 - Mise à jour à 13:21

La "télé de papa" secouée par Apple

Apple va investir 1 milliard de dollars en 2018 dans la production de séries télé. La société à la pomme désire suivre les traces de Netflix. Les chaines de télévision classiques ont donc un nouveau concurrent. Et de taille ! Car Apple a une trésorerie de pas moins de 250 milliards de dollars et ne laissera pas indemne la "télé de papa".

La "télé de papa" secouée par Apple

© Getty Images/iStockphoto

La "télé de papa" est pas mal secouée ces derniers temps. Et la Belgique ne fait pas exception. Les derniers chiffres des rentrées publicitaires montrent que les recettes des télévisions généralistes sont sous pression au premier semestre 2017.

Il y a plusieurs explications à cela et notamment le fait que les jeunes générations préfèrent consommer la télévision de manière non linéaire. Autrement dit, en évitant la publicité. Au sud du pays, la situation financière des chaines de télévision sera encore plus tendue qu'au nord, car l'arrivée de la régie publicitaire de TF1 en Belgique avec la guerre des prix qui y sera associée n'arrangera pas les choses.

Partager

Décidément, après la presse écrite, c'est au tour de la télévision de ressentir la pression de la révolution numérique.

Mais au-delà de ce dernier phénomène typiquement belge, il faut bien constater que les chaines traditionnelles doivent affronter de plus en plus de concurrents venus du monde du numérique et dont les poches sont bien garnies. Netflix étant le plus important d'entre eux. La plateforme de streaming investit 6 milliards par an dans la production de films non distribués en salle ou dans des séries de grande qualité. Cependant, elle n'est plus seule. Des firmes comme Amazon ou Apple s'intéressent aussi au marché de la télévision.

Le Wall Street Journal a ainsi dévoilé que la firme à la pomme comptait investir 1 milliard de dollars en 2018 pour des séries télévisées. Donc, après la location ou la vente de films via son service iTunes, Apple va mettre un grand pied dans le marché de la vidéo en ligne. Son arrivée va sans aucun doute chambouler le secteur de la télévision.

Mais savez-vous pourquoi la firme Apple veut se lancer dans ce nouveau business ? À défaut de commentaire officiel de sa part, les experts pensent qu'elle sait que ses ventes d'iPhone resteront importantes, mais qu'elles sont sans doute arrivées à un plateau. Quant aux tablettes et ordinateurs de la firme, on constate un tassement des ventes. L'idée d'Apple en se lançant dans la vidéo on line est donc de miser sur une nouvelle source de revenus, notamment des revenus fixes par abonnements, exactement comme Netflix.

Quand on sait qu'Apple a 250 milliards de dollars en trésorerie, il faut s'attendre à ce qu'elle ne laisse pas indemne la "télévision de papa". Décidément, après la presse écrite, c'est au tour de la télévision de ressentir la pression de la révolution numérique. Ce n'est pas la période idéale pour être patron d'une chaine de télé !

Lire aussi: Le streaming monte de plus en plus en puissance et menace la "télé de papa"

Nos partenaires